Logo

Soutien au développement des prématurés : 10 ans de soins sur mesure avec le NIDCAP

Soutien au développement des prématurés : 10 ans de soins sur mesure avec le NIDCAP

Décembre 2018

Afin d’améliorer la prise en charge de la prématurité, le CHU de Besançon a développé depuis 10 ans un programme de soutien au développement des prématurés par des soins individualisés selon leur rythme et leurs besoins, le NIDCAP. Ce programme, au cœur duquel prime la relation humaine, diminue les risques de complications pour le bébé et aide les parents à mieux vivre le traumatisme d’une naissance prématurée.

La prématurité représente un réel enjeu de santé publique avec chaque année en France 8 % des naissances qui ont lieu avant la 37ème semaine d’aménorrhée, soit 60 000 bébés. On qualifie de grande prématurité les naissances avant 32 semaines d’aménorrhée. Pour ces nourrissons, 12 000 naissances par an, particulièrement vulnérables et dont le cerveau est encore très immature, une prise en charge spécifique et sur mesure est essentielle. En effet, en plus des conséquences psychologiques liées à leur naissance prématurée, ces enfants ont une tolérance très individuelle au stress induit par des soins très intensifs. L’objectif du NIDCAP est de limiter au maximum ce stress et ainsi de favoriser leur avenir moteur, sensoriel ou neurocomportemental à long terme.

Dans les années 80, suite aux travaux de recherche sur l’observation comportementale du nouveau-né, des médecins américains ont émis l’hypothèse que les très nombreuses agressions que subit le prématuré en réanimation ou en néonatologie pouvaient être des stimuli nocifs, car non filtrés par un système nerveux très immature. Un programme spécifique a été alors été développé : le NIDCAP (Neonatal Individualized Developmental Care and Assessement Program) ou Programme néonatal individualisé d’évaluation et de soutien du développement.

Le NIDCAP est un programme d’intervention précoce destiné aux prématurés, mais pouvant être utilisé chez tous les nouveau-nés à risque. Son approche est basée sur une individualisation des soins dès la naissance de l’enfant, une limitation des stimulations supplémentaires et une valorisation du lien parental.

Le NIDCAP bisontin fête ses 10 ans

Le CHU de Besançon a été l’un des premiers CHU à développer les soins de développement pour améliorer l’environnement du prématuré en réanimation. Il y a 10 ans, le programme NIDCAP était intégré dans une démarche commune, à la fois médicale, paramédicale, parentale et institutionnelle impliquant l’ensemble des acteurs nécessaires à son application.

Depuis 2008, 10 soignantes ont été certifiées NIDCAP après 2 ans de formation à cette nouvelle approche du soin en néonatologie. Cette méthode est désormais intégrée par l’ensemble de l’équipe qui a mis en place des « observations » comportementales très fines et codifiées avant, pendant et après les soins. Outil phare du NIDCAP, les observations du nouveau-né permettent d’adapter les soins et l’environnement à l’évolution de son développement (environ tous les quinze jours) et sont réalisées en lien étroit avec les parents, véritables co-acteurs de la prise en charge.

Des aménagements spécifiques ont été mis en place pour améliorer l’environnement du prématuré : ambiance feutrée et tamisée, adaptation du bruit et de la lumière aux différents moments de la journée et lors des soins, création de trois chambres mère/enfant permettant une présence 24h/24 aux côtés du nourrisson…

Au CHU de Besançon, 150 grands prématurés ont été pris en charge en 2017 dans les services de réanimation infantile et de néonatologie.

Dans la région, le réseau de périnatalité de Franche-Comté œuvre à diffuser les pratiques du NIDCAP à l’ensemble des services de néonatologie.

Les nombreux bénéfices d’une approche innovante

Les études et les évaluations ont validé les nombreux bénéfices immédiats pour le bébé : une meilleure croissance, une diminution des situations de stress, des durées de ventilation artificielle et d’oxygénothérapie diminuées, moins de complications et un séjour d’hospitalisation plus court. Le soutien à l’allaitement est essentiel dans le NIDCAP et permet au nourrisson de bénéficier de tous les bienfaits du lait maternel, favorisant sa croissance physique et affective. Autour de 18 mois, l’enfant présente un meilleur comportement neuro-développemental et sur le plus long terme, les difficultés d’apprentissage plus fréquentes chez les « anciens » prématurés ont diminué.

Chez les parents, on relève une diminution du stress post-traumatique d’une naissance prématurée, une relation d’attachement plus forte, une plus grande confiance dans leur rôle de parents, des conditions d’arrivée à domicile du bébé facilitées et un allaitement maternel prolongé.

Quant aux équipes soignantes, elles voient leurs pratiques de soins améliorées dans une démarche de bienveillance et de qualité. Elles ont une meilleure compréhension des besoins du bébé et bénéficient du partenariat parental dans une relation de confiance. C’est un projet de service fédérateur qui est avant tout une aventure humaine très riche.

L’implication des associations bisontines

Plusieurs associations bisontines sont très actives en faveur des enfants hospitalisés et notamment le Club Kiwanis de Besançon qui contribue financièrement à des actions menées en pédiatrie et en néonatologie. A l’occasion du 10ème anniversaire du NIDCAP, le Club Kiwanis a financé l’achat de deux balances de précision permettant de favoriser la maîtrise de l’allaitement maternel. Le CHU lui adresse ses sincères remerciements pour sa générosité.

A lire aussi :

Venez visiter le Showroom de l’innovation
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Venez visiter le Showroom de l’innovation

Le showroom de l’innovation se tiendra le 2 juin, au CHU de Besançon. C’est l’opportunité de découvrir des projets innovants pour la santé de demain.

En savoir plus

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif

C’est une découverte qui pourrait avoir de grandes conséquences dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif et par la suite contre d’autres cancers. Le laboratoire de l’université EPILAB vient d’isoler deux...

En savoir plus

Départ en retraite de Chantal Carroger, directrice générale du CHU
Actu générale

Mai 2022

Départ en retraite de Chantal Carroger, directrice générale du CHU

Après 7 années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai prochain pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général...

En savoir plus

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Mai 2022

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche

Chaque année, la région Bourgogne - Franche-Comté finance des projets de recherche dans le cadre de son appel à projets Amorçage. Il s’agit ainsi de soutenir l’initiation de projets originaux et innovants sur de nouveaux...

En savoir plus

Signature d’un nouveau protocole de médecine légale
Actu générale

Mai 2022

Signature d’un nouveau protocole de médecine légale

Le nouveau protocole relatif à la mise en œuvre de la médecine légale sur le ressort de la cour d'appel de Besançon a été signé le 4 mai au CHU de Besançon par Nathalie Delpey-Corbaux, première présidente de la cour...

En savoir plus

Asthme et les allergies respiratoires : ouverture d'une nouvelle consultation
Actu générale

Mai 2022

Asthme et les allergies respiratoires : ouverture d'une nouvelle consultation

3 mai 2022 – Journée mondiale de l’asthme
Nez qui coule ? Yeux qui piquent ? Difficultés respiratoires ? Avec le retour des pollens, vous êtes peut-être victime de ces symptômes, liés à une allergie respiratoire ou à de...

En savoir plus

Pr Samuel Limat, élu président de la CMG du GHT Centre Franche-Comté, Dr Sylvain Gibey, vice-président
Actu générale

Avril 2022

Pr Samuel Limat, élu président de la CMG du GHT Centre Franche-Comté, Dr Sylvain Gibey, vice-président

La commission médicale de groupement (CMG) du Groupement hospitalier de territoire (GHT) Centre Franche-Comté s’est réunie pour élire son président et vice-président.
Ont été élus le Pr Samuel Limat, président et le Dr...

En savoir plus

Un hôpital virtuel de dermatologie consacré au psoriasis
Actu générale

Avril 2022

Un hôpital virtuel de dermatologie consacré au psoriasis

Le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau qui touche 2 à 3 % de la population française. Cette pathologie évolue de manière assez imprévisible, alternant des poussées d’intensité variable et des périodes de...

En savoir plus

SAUV Life, l’application qui aide à sauver des vies
Actu générale

Mars 2022

SAUV Life, l’application qui aide à sauver des vies

SAUV Life est une application gratuite, ouverte à tous, qui, en cas d’arrêt cardiaque, est déclenchée par le centre 15 pour géolocaliser des volontaires à proximité de la victime.Les citoyens sauveteurs vont ainsi pouvoir...

En savoir plus

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you

La cicatrisation est un mécanisme complexe qui connaît des limites : certaines plaies aigues ou chroniques ne parviennent en effet pas à cicatriser naturellement. Elles occasionnent alors de vives douleurs et impactent la...

En savoir plus