Logo

Le CHU organise de la reprise progressive de ses activités

Le CHU organise de la reprise progressive de ses activités

Mai 2020

Le CHU enregistre depuis quelques semaines une baisse relative du nombre d’hospitalisations pour des cas de Covid-19 mais reste entièrement mobilisé pour prendre en charge des patients atteints de forme sévère. Parallèlement, dans le cadre des directives nationales et locales, le CHU organise avec la plus grande vigilance, une reprise progressive de ses activités de médecine et de chirurgie afin d’assurer la continuité des soins et répondre aux besoins de prise en charge de l’ensemble de la population.

Le CHU toujours mobilisé dans le cadre du Plan Blanc

Le retour à un fonctionnement dit « normal » n’est pas d’actualité et le Plan Blanc reste en vigueur :

  • La cellule de crise animée par la Directrice générale et le Président de CME continue de se réunir chaque jour.
  • Les capacités de réanimation sont maintenues audelà de la normale.
  • Des unités restent dédiées pour la prise en charge de patients Covid19.

Adaptation des capacités d’accueil des patients Covid-19 à l’évolution actuelle de l’épidémie

Compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire sur le territoire et d’un ralentissement de l’épidémie lié au confinement, l’ensemble des capacités de prises en charge des patients atteints de Covid-19 fait l’objet d’ajustements avec une diminution graduelle du nombre de lits dans les différents services et unités dédiés Covid-19.

Ces ajustements sont réversibles selon l’évolution de la situation épidémique.

Les soins essentiels non « reportables » et les urgences continuent d’être assurés

Depuis le début de la crise sanitaire et le déclenchement de son Plan Blanc, le CHU a maintenu la continuité des soins qui ne peuvent être différés (notamment chez des patients suivis en cancérologie ou souffrant d’une pathologie chronique) et les prises en charges dans ses 7 filières d’urgences.

Le service des urgences médicales enregistre une augmentation d’activité avec des patients qui ont retardé à consulter leur médecin traitant, ou un spécialiste, et se présentent à l’hôpital dans un état préoccupant, entrainant leur hospitalisation ou une intervention chirurgicale en urgence.

Certaines pathologies nécessitant une prise en charge immédiate, la vigilance est de mise aux premiers signes d’alertes et il convient d’appeler le 15.

Reprise des activés de chirurgie, de médecine et des consultations

Aussi grave soit-elle, la crise sanitaire Covid-19 ne doit pas continuer à freiner des hospitalisations qui, si elles ont pu être différées de quelques semaines, nécessitent désormais des soins immédiats.

En chirurgie, cette reprise se concrétise par la réouverture d’une partie des blocs opératoires et des lits d’hospitalisation pour effectuer des interventions prévues dans le cadre d’un « thésaurus » de référence validé par l’ARS. Des lits de médecine sont également en cours de réouverture dans plusieurs disciplines.

Il est également essentiel de restaurer des consultations dont une partie de l’offre avait été réduite pour éviter tout retard de diagnostic et toute perte de chance. Dans ce cadre, le CHU continue de développer les téléconsultations qui ont été intensifiées pendant cette période.

Depuis le 20 avril, le CHU procède à des relances d’activités progressives, dans chaque discipline. Les patients seront contactés au fur et à mesure selon les pathologies et la file active de chaque service.

Encadrer le parcours de soins et la protection des patients dans le cadre de la reprise d’activités

La limitation de la circulation du Coronavirus au sein de l’établissement est l’une des préoccupations majeures du CHU dans la reprise de ses activités. Pour ce faire, des circuits ont été identifiés et un mode opératoire rigoureux a été adopté afin d’assurer la continuité de l’offre de soins tout en restreignant le risque de propagation du virus.

Les mouvements de fermeture et de réouverture d’unités de soins en cours sont soumis à des interventions de nettoyage longues et complexes en application de protocoles très stricts, mais indispensables à une reprise dans des conditions d’hygiène optimales, tant pour les patients et que pour les personnels

Les conditions d’hospitalisation en unité Covid-19 demeurent inchangées dans le respect des procédures sanitaires drastiques.
 

Même si l’établissement reprend progressivement ses activités de médecine et chirurgie, il ne baisse pas la garde vis-à-vis du risque Covid-19 et assure un niveau de vigilance accru. L’évolution de l’épidémie dans les prochains mois, qui dépendra notamment du comportement de chacun après le confinement, demeure très incertaine et le combat continue. Merci à chacune et chacun de contribuer sans relâche, en appliquant les gestes barrières, à la lutte contre l’épidémie.
 

Conférence de presse (visio-conférence) du 7 mai 2020

- Pr Catherine Chirouze - Chef de service des maladies infectieuses et tropicales                  
- Chantal Carroger - Directrice Générale
- Pr Samuel Limat - Président de la Commission médicale d'établissement

Communiqué de presse du 7 mai 2020

 

 

A lire aussi :

Projet SAIAD : point d’étape
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Projet SAIAD : point d’étape

Le néphroblastome, également appelé tumeur de Wilms, est la tumeur rénale maligne la plus fréquente de l’enfant. En France, cette tumeur représente environ 8 % des cancers pédiatriques, soit environ une centaine de...

En savoir plus

Stand d’information sur la dénutrition
Actu générale

Novembre 2022

Stand d’information sur la dénutrition

Dans le cadre de la semaine nationale de la dénutrition qui se tient du 18 au 25 novembre, le service diététique et le Comité de liaison alimentation-nutrition (CLAN) vous informent, le 24 novembre dans le hall de...

En savoir plus

Mois sans tabac : rencontrez notre infirmière tabacologue
Actu générale

Mois sans tabac : rencontrez notre infirmière tabacologue

Vous souhaitez diminuer votre consommation, arrêter de fumer ou simplement vous renseigner ?

Dans le cadre de la campagne Mois sans tabac, Aline Morin, infirmière d’aide au sevrage tabagique dans le service de pneumologie...

En savoir plus

Semaine de la sécurité des patients au CHU du 21 au 25 novembre
Actu générale

Novembre 2022

Semaine de la sécurité des patients au CHU du 21 au 25 novembre

La nouvelle édition de la semaine de la sécurité des patients, qui se déroule du 21 au 25 novembre, a pour thème national « Evénements indésirables associés aux soins (EIAS) : les déclarer, les gérer pour progresser ». ...

En savoir plus

Infections HPV : protégeons et vaccinons nos adolescents
Actu générale

Novembre 2022

Infections HPV : protégeons et vaccinons nos adolescents

La journée mondiale de lutte contre le cancer du col de l’utérus du 17 novembre est l’occasion pour les acteurs de santé de Bourgogne-Franche-Comté de rappeler l’importance de la vaccination contre les infections à...

En savoir plus

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?

Certaines pathologies cardiaques, et tout particulièrement l’insuffisance cardiaque, se caractérisent par un déclin progressif du patient après une trajectoire alternant des phases de décompensation aigues et des phases...

En savoir plus

Journée mondiale des tumeurs neuroendocrines
Actu générale

Novembre 2022

Journée mondiale des tumeurs neuroendocrines

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) sont un groupe de tumeurs rares qui se développent dans les cellules du système neuroendocrinien, présentes dans les organes du corps humain. Le poumon, le pancréas et l’intestin grêle...

En savoir plus

Hacking Health Besançon : retour en images
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Hacking Health Besançon : retour en images

La 6e édition du Hacking Health Besançon s’est terminée le 16 octobre. Retour en images sur cette édition détonante !

En savoir plus

Le CHU de Besançon déploie la radiothérapie stéréotaxique
Actu générale

Octobre 2022

Le CHU de Besançon déploie la radiothérapie stéréotaxique

Depuis le 17 octobre 2022, les patients du CHU de Besançon peuvent désormais être traités par radiothérapie stéréotaxique. Une nouvelle technique qui élargit l’offre de soins proposée par le CHU et qui améliore la qualité...

En savoir plus

Et les lauréats sont...
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Et les lauréats sont...

Il y a tout juste 15 ans, le CHU de Besançon lançait son premier appel à projets interne de recherche, financé sur fonds propres : l’API 3A, renouvelé tous les ans. Depuis ce début d’année, le CHU finance également un...

En savoir plus