Logo

Endométriose : prévention et information

Endométriose : prévention et information

Février 2020

A l’occasion de la seizième semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, qui se déroule du 2 au 8 mars 2020, le CHU de Besançon s’associe à EndoFrance pour sensibiliser le grand public à cette pathologie gynécologique chronique qui touche une femme sur dix en âge de procréer.

Sur le site de Jean-Minjoz, mardi 3 mars de 10h à 17h : stand d’information EndoFrance aux consultations gynécologiques (bâtiment vert, niveau +1)

Attention, les 2 animations du samedi 7 mars (marche nordique et conférence) sont annulées.

     

Endométriose : une femme sur dix est concernée

L’endométriose est une pathologie gynécologique chronique qui se caractérise par la présence de muqueuse utérine en dehors de l’utérus. En France, on estime qu’une femme sur dix en âge de procréer est atteinte d’endométriose, soit 3 à 6 millions de femmes. 30 à 40% de ces femmes sont confrontées à des problèmes de fertilité.

Malgré cette prévalence importante, il faut en moyenne 8 à 10 ans pour qu'un diagnostic soit posé, période pendant laquelle la maladie se développe et s'aggrave. Les douleurs pelviennes sont l’un des principaux symptômes qu’il ne faut pas banaliser. Dans ses formes les plus sévères, l'endométriose est source de douleurs quotidiennes importantes et de troubles associés. Les femmes qui souffrent d’une forme sévère ont recours à plusieurs procédures chirurgicales au cours de leur vie.


Une prise en charge optimale au CHU de Besançon

La prise en charge de l'endométriose au CHU est assurée par une équipe pluridisciplinaire animée par le pôle mère-femme et composée de gynécologues, spécialistes de la fertilité, radiologues, spécialistes de la douleur, urologues, gastro-entérologues et chirurgiens viscéraux. Les situations complexes sont discutées dans le cadre de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) au sein du service de gynécologie-obstétrique dédiée à cette pathologie.

Les médecins peuvent avoir recours à la chirurgie notamment dans le traitement de la douleur, pour augmenter les chances de grossesses spontanées ou via une prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP). En effet, la préservation de la fertilité peut être abordée même s’il n’y a pas de désir de grossesse dans l’immédiat pour envisager une vitrification ovocytaire.

Le CHU de Besançon assure depuis 2014 le traitement de l'endométriose profonde en chirurgie robot-assistée, une technique mini-invasive qui permet un rétablissement rapide des patientes. Les effets positifs de cette pratique chirurgicale sur la qualité de vie et la fertilité sont particulièrement encourageants.

Les patientes peuvent désormais bénéficier d’un programme de récupération améliorée après chirurgie, nommé ERAS® (Enhanced Recovery After Surgery). L’équipe de gynécologie du CHU est la deuxième équipe française à s’être engagée dans la qualification ERAS® avec des résultats très encourageants. Par ailleurs, elle est aussi impliquée dans la recherche, le développement et l’évaluation de traitement innovant pour l’endométriose. Un numéro d’appel téléphonique unique (03 81 21 94 38) existe au CHU de Besançon pour les patientes souffrant d’endométriose ou pour les médecins souhaitant adresser les patientes.


EndoFrance : soutenir, informer et agir contre l’endométriose

EndoFrance est la première association française de lutte contre l’endométriose. Créée en 2001, cette association agréée d’usagers du système de santé, reconnue d’intérêt général, mène des actions de soutien et d’information à destination du grand public et des patientes, et soutient la recherche dédiée à l'endométriose.

EndoFrance a rédigé un chapitre des recommandations HAS/CNGOF sur l’information à délivrer aux patientes dans le cadre d’une consultation d’endométriose. Elle a aussi co-écrit avec des médecins et publié le livre Idées reçues sur l’endométriose, dont la deuxième édition vient de paraître. Les bénévoles d’EndoFrance, son comité scientifique composé de médecins spécialistes reconnus, sa marraine, la comédienne Laëtitia Milot, et son parrain, le joueur de rugby Thomas Ramos, agissent ensemble pour faire connaître et mieux combattre la maladie.

L’association agit auprès des pouvoirs publics pour la reconnaissance de la maladie et la création de filières de soins régionales pluridisciplinaires dédiées à l’endométriose pour mieux prendre en charge les patientes. 

En savoir plus : www.endofrance.org

 

A lire aussi :

Projet SAIAD : point d’étape
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Projet SAIAD : point d’étape

Le néphroblastome, également appelé tumeur de Wilms, est la tumeur rénale maligne la plus fréquente de l’enfant. En France, cette tumeur représente environ 8 % des cancers pédiatriques, soit environ une centaine de...

En savoir plus

Stand d’information sur la dénutrition
Actu générale

Novembre 2022

Stand d’information sur la dénutrition

Dans le cadre de la semaine nationale de la dénutrition qui se tient du 18 au 25 novembre, le service diététique et le Comité de liaison alimentation-nutrition (CLAN) vous informent, le 24 novembre dans le hall de...

En savoir plus

Mois sans tabac : rencontrez notre infirmière tabacologue
Actu générale

Mois sans tabac : rencontrez notre infirmière tabacologue

Vous souhaitez diminuer votre consommation, arrêter de fumer ou simplement vous renseigner ?

Dans le cadre de la campagne Mois sans tabac, Aline Morin, infirmière d’aide au sevrage tabagique dans le service de pneumologie...

En savoir plus

Semaine de la sécurité des patients au CHU du 21 au 25 novembre
Actu générale

Novembre 2022

Semaine de la sécurité des patients au CHU du 21 au 25 novembre

La nouvelle édition de la semaine de la sécurité des patients, qui se déroule du 21 au 25 novembre, a pour thème national « Evénements indésirables associés aux soins (EIAS) : les déclarer, les gérer pour progresser ». ...

En savoir plus

Infections HPV : protégeons et vaccinons nos adolescents
Actu générale

Novembre 2022

Infections HPV : protégeons et vaccinons nos adolescents

La journée mondiale de lutte contre le cancer du col de l’utérus du 17 novembre est l’occasion pour les acteurs de santé de Bourgogne-Franche-Comté de rappeler l’importance de la vaccination contre les infections à...

En savoir plus

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?

Certaines pathologies cardiaques, et tout particulièrement l’insuffisance cardiaque, se caractérisent par un déclin progressif du patient après une trajectoire alternant des phases de décompensation aigues et des phases...

En savoir plus

Journée mondiale des tumeurs neuroendocrines
Actu générale

Novembre 2022

Journée mondiale des tumeurs neuroendocrines

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) sont un groupe de tumeurs rares qui se développent dans les cellules du système neuroendocrinien, présentes dans les organes du corps humain. Le poumon, le pancréas et l’intestin grêle...

En savoir plus

Hacking Health Besançon : retour en images
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Hacking Health Besançon : retour en images

La 6e édition du Hacking Health Besançon s’est terminée le 16 octobre. Retour en images sur cette édition détonante !

En savoir plus

Le CHU de Besançon déploie la radiothérapie stéréotaxique
Actu générale

Octobre 2022

Le CHU de Besançon déploie la radiothérapie stéréotaxique

Depuis le 17 octobre 2022, les patients du CHU de Besançon peuvent désormais être traités par radiothérapie stéréotaxique. Une nouvelle technique qui élargit l’offre de soins proposée par le CHU et qui améliore la qualité...

En savoir plus

Et les lauréats sont...
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Et les lauréats sont...

Il y a tout juste 15 ans, le CHU de Besançon lançait son premier appel à projets interne de recherche, financé sur fonds propres : l’API 3A, renouvelé tous les ans. Depuis ce début d’année, le CHU finance également un...

En savoir plus