Logo

Endométriose : prévention et information

Endométriose : prévention et information

Février 2020

A l’occasion de la seizième semaine européenne de prévention et d’information sur l’endométriose, qui se déroule du 2 au 8 mars 2020, le CHU de Besançon s’associe à EndoFrance pour sensibiliser le grand public à cette pathologie gynécologique chronique qui touche une femme sur dix en âge de procréer.

Sur le site de Jean-Minjoz, mardi 3 mars de 10h à 17h : stand d’information EndoFrance aux consultations gynécologiques (bâtiment vert, niveau +1)

Attention, les 2 animations du samedi 7 mars (marche nordique et conférence) sont annulées.

     

Endométriose : une femme sur dix est concernée

L’endométriose est une pathologie gynécologique chronique qui se caractérise par la présence de muqueuse utérine en dehors de l’utérus. En France, on estime qu’une femme sur dix en âge de procréer est atteinte d’endométriose, soit 3 à 6 millions de femmes. 30 à 40% de ces femmes sont confrontées à des problèmes de fertilité.

Malgré cette prévalence importante, il faut en moyenne 8 à 10 ans pour qu'un diagnostic soit posé, période pendant laquelle la maladie se développe et s'aggrave. Les douleurs pelviennes sont l’un des principaux symptômes qu’il ne faut pas banaliser. Dans ses formes les plus sévères, l'endométriose est source de douleurs quotidiennes importantes et de troubles associés. Les femmes qui souffrent d’une forme sévère ont recours à plusieurs procédures chirurgicales au cours de leur vie.


Une prise en charge optimale au CHU de Besançon

La prise en charge de l'endométriose au CHU est assurée par une équipe pluridisciplinaire animée par le pôle mère-femme et composée de gynécologues, spécialistes de la fertilité, radiologues, spécialistes de la douleur, urologues, gastro-entérologues et chirurgiens viscéraux. Les situations complexes sont discutées dans le cadre de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) au sein du service de gynécologie-obstétrique dédiée à cette pathologie.

Les médecins peuvent avoir recours à la chirurgie notamment dans le traitement de la douleur, pour augmenter les chances de grossesses spontanées ou via une prise en charge en assistance médicale à la procréation (AMP). En effet, la préservation de la fertilité peut être abordée même s’il n’y a pas de désir de grossesse dans l’immédiat pour envisager une vitrification ovocytaire.

Le CHU de Besançon assure depuis 2014 le traitement de l'endométriose profonde en chirurgie robot-assistée, une technique mini-invasive qui permet un rétablissement rapide des patientes. Les effets positifs de cette pratique chirurgicale sur la qualité de vie et la fertilité sont particulièrement encourageants.

Les patientes peuvent désormais bénéficier d’un programme de récupération améliorée après chirurgie, nommé ERAS® (Enhanced Recovery After Surgery). L’équipe de gynécologie du CHU est la deuxième équipe française à s’être engagée dans la qualification ERAS® avec des résultats très encourageants. Par ailleurs, elle est aussi impliquée dans la recherche, le développement et l’évaluation de traitement innovant pour l’endométriose. Un numéro d’appel téléphonique unique (03 81 21 94 38) existe au CHU de Besançon pour les patientes souffrant d’endométriose ou pour les médecins souhaitant adresser les patientes.


EndoFrance : soutenir, informer et agir contre l’endométriose

EndoFrance est la première association française de lutte contre l’endométriose. Créée en 2001, cette association agréée d’usagers du système de santé, reconnue d’intérêt général, mène des actions de soutien et d’information à destination du grand public et des patientes, et soutient la recherche dédiée à l'endométriose.

EndoFrance a rédigé un chapitre des recommandations HAS/CNGOF sur l’information à délivrer aux patientes dans le cadre d’une consultation d’endométriose. Elle a aussi co-écrit avec des médecins et publié le livre Idées reçues sur l’endométriose, dont la deuxième édition vient de paraître. Les bénévoles d’EndoFrance, son comité scientifique composé de médecins spécialistes reconnus, sa marraine, la comédienne Laëtitia Milot, et son parrain, le joueur de rugby Thomas Ramos, agissent ensemble pour faire connaître et mieux combattre la maladie.

L’association agit auprès des pouvoirs publics pour la reconnaissance de la maladie et la création de filières de soins régionales pluridisciplinaires dédiées à l’endométriose pour mieux prendre en charge les patientes. 

En savoir plus : www.endofrance.org

 

A lire aussi :

Inauguration de la salle multimodale de radiologie interventionnelle
Actu générale

Inauguration de la salle multimodale de radiologie interventionnelle

Cette inauguration le 13 février dernier, en présence de la présidente de région, Marie-Guite Dufay, a été l’occasion de rappeler l’ensemble des projets financés par le Feder, fonds européen géré par la région...

En savoir plus

Un traitement associant un probiotique peut-il avoir un impact sur la dépression ?
Actu générale - Recherche

Février 2024

Un traitement associant un probiotique peut-il avoir un impact sur la dépression ?

Depuis une dizaine d’années, de nouvelles thérapeutiques sont en voie d’exploration pour améliorer la prise en charge de la dépression. Parmi les différentes pistes, figurent l’immuno-inflammation modulée par le microbiote...

En savoir plus

Mauricette, infirmière en salle de réveil et championne d’enduro
Actu générale

Mauricette, infirmière en salle de réveil et championne d’enduro

[Portrait] Originaire du Haut-Doubs, cela fait 7 ans que Mauricette Brisebard s’est installée à Besançon où elle a étudié à l’IFPS. Depuis l’obtention de son diplôme, elle est infirmière en salle de réveil au CHU de...

En savoir plus

Journée mondiale de l'épilepsie
Actu générale

Février 2024

Journée mondiale de l'épilepsie

À l’occasion de la journée mondiale de l’épilepsie, l'équipe neurologique et pédiatrique du CHU de Besançon organise, avec le concours d’Épilepsie-France, une journée d’information dans le hall principal du CHU le lundi 12...

En savoir plus

Exposition "Lumières hospitalières"
Actu générale

Février 2024

Exposition "Lumières hospitalières"

Le CHU de Besançon accueille du 5 février au 4 mars 2024 l'exposition "Lumières hospitalières" composée de 20 tableaux de l'artiste David Norocos.

En savoir plus

DISPOSITIF D’ACCOUCHEMENT ODON ASSIST™ :   RÉSULTATS CONCLUANT DE LA PREMIÈRE ÉTUDE FRANÇAISE
Actu générale - Recherche

Février 2024

DISPOSITIF D’ACCOUCHEMENT ODON ASSIST™ : RÉSULTATS CONCLUANT DE LA PREMIÈRE ÉTUDE FRANÇAISE

L’Odon Assist™ est un dispositif d’accouchement innovant permettant d’apporter une aide lors des efforts de poussées maternels. Il est actuellement en cours de développement et n’est pas encore commercialisé. 

...

En savoir plus

Portes ouvertes de l'IFPS samedi 3 février
Actu générale

Janvier 2024

Portes ouvertes de l'IFPS samedi 3 février

L'institut de formation de professions de santé (IFPS) du CHU de Besançon renouvelle sa journée portes ouvertes le samedi 3 février de 9h à 13h afin de faire découvrir les cursus proposés par l’IFPS, dont six formations...

En savoir plus

Une offre d'imagerie médicale de nouveau renforcée au CHU de Besançon
Actu générale

Janvier 2024

Une offre d'imagerie médicale de nouveau renforcée au CHU de Besançon

Le plateau technique d’imagerie du CHU poursuit sa modernisation avec le renouvellement de son IRM 1,5 Tesla et l’acquisition d’une seconde IRM 3 Tesla. Ces investissements importants permettent d’offrir aux patients...

En savoir plus

Un hôpital virtuel dédié aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin
Actu générale

Janvier 2024

Un hôpital virtuel dédié aux maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Elles se caractérisent par des zones d’inflammation chronique de la paroi digestive.

...

En savoir plus

Jobs d'été au CHU : les candidatures sont ouvertes !
Actu générale

Janvier 2024

Jobs d'été au CHU : les candidatures sont ouvertes !

Chaque année, une centaine de remplacements est proposée au sein du CHU à des étudiants pendant la période estivale, du 15 juin au 30 septembre 2024, sur une durée de 2 à 3 semaines minimum.

En savoir plus