Logo

Dry January 2022

Dry January 2022

Janvier 2022

Depuis 3 ans, le Dry January se tient en France. Addictologue au CHU de Besançon au sein de l’ELSA (équipe de liaison et soins en addictologie), le Dr Emilie Lévêque revient sur l’intérêt de cette démarche.

C’est quoi le Dry January ?

Le Dry January, ou Défi de janvier en français, nous vient tout droit du Royaume-Uni. C’est un mouvement international qui a pour but de sensibiliser à la consommation d’alcool. En France, il s’agit de sa troisième édition.

Pour nous, c’est aussi l’occasion de parler de l’alcool et de sa consommation, il a une a une place culturelle et économique forte. Le Dry January tend à devenir un rendez-vous pour en discuter ; on parle beaucoup du tabac, mais moins de l’alcool qui est la première substance la plus consommée en France.

En discuter, c’est se rendre compte de sa consommation, ça permet de donner la capacité aux gens de voir où et quand ça peut déraper, quand est-ce que l’alcool est une source de satisfaction, et inversement une source de frustration lorsqu’on ne consomme pas.

Comment bien réussir le Défi de janvier ?

Il ne s’agit pas de réussir mais d’essayer sans se mettre la pression !

Chaque action, chaque réflexion sur sa consommation est positive. Le plus important avec le fait de faire une pause est surtout de pouvoir en parler, que le défi soit relevé entièrement, ou partiellement, maintenant ou plus tard. Même si le défi est moteur pour beaucoup, il ne faut pas qu’il devienne source de culpabilité pour d’autres personnes pour qui ce défi est difficilement envisageable.

Si une personne s’interroge sur sa consommation, on est là pour discuter avec elle. Par exemple quand des jeunes, au lendemain d’une soirée, se retrouvent aux urgences pour des points de suture à la suite d’une chute alcoolisée, on aimerait se placer en amont de leurs questionnements, les éclairer, les guider et les sensibiliser, surtout pour éviter que la consommation ne devienne problématique. Il ne faut pas diaboliser la consommation d’alcool mais comme tout, en excès, rien n’est bon.

Quels sont les bénéfices d’une pause dans sa consommation d’alcool ?

En plus des bénéfices physiques (perte de poids, meilleurs sommeil et mémoire, amélioration des fonctions cardiaques, hépatiques…), c’est surtout l’occasion de d’interroger sa relation à l’alcool.

A lire aussi :

Inauguration du nouvel HéliSMUR
Actu générale

Octobre 2022

Inauguration du nouvel HéliSMUR

Le nouvel HéliSMUR du CHU a été inauguré le mercredi 5 octobre. Grâce à l’engagement de l’Agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté, au travail des équipes du CHU et à la collaboration de la société Mont Blanc...

En savoir plus

Octobre rose au CHU : tou·te·s mobilisé·e·s contre le cancer du sein
Actu générale

Octobre

Octobre rose au CHU : tou·te·s mobilisé·e·s contre le cancer du sein

Octobre rose est le mois de sensibilisation à la lutte contre le cancer du sein. Le CHU se mobilise aux côtés de ses équipes avec l’organisation de nombreuses actions qui viendront rythmer tout le mois d’octobre. Le...

En savoir plus

Spondyloarthrites : webconférence mercredi 12 octobre
Actu générale

Septembre 2022

Spondyloarthrites : webconférence mercredi 12 octobre

A l’occasion de la journée mondiale des rhumatismes inflammatoires, la webconférence Spondyloarthrites, parlons-en ! sera animée le mercredi 12 octobre de 18h30 à 19h15 le Pr Daniel Wendling, rhumatologue au CHU de...

En savoir plus

Semaine européenne du développement durable : focus sur un projet conduit au CHU
Actu générale

Septembre 2022

Semaine européenne du développement durable : focus sur un projet conduit au CHU

92 000 litres d’eau, 743 m3 de gaz et 6 300 kWh d’électricité économisés en 6 mois : cette diminution de consommation de ressources est celle constatée au CHU de Besançon, début 2020, à l’issue d’un projet mené au titre de...

En savoir plus

L’Échinococcose alvéolaire, quésaco ?
Actu générale

Septembre 2022

L’Échinococcose alvéolaire, quésaco ?

Très présente dans l’Est de la France, cette maladie appelée communément « la maladie du renard » reste encore bien méconnue du grand public.

En savoir plus

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !

Le cancer de la prostate est le premier cancer masculin, il tue environ 9000 personnes par an. Le traitement de référence, lorsqu'il n'y a pas de métastase, consiste à ôter la prostate et les vésicules séminales. C'est-ce...

En savoir plus

Septembre turquoise
Actu générale

Septembre 2022

Septembre turquoise

Septembre Turquoise est le mois de sensibilisation à la lutte contre les cancers gynécologiques.

En savoir plus

L'imagerie du CHU à la pointe des technologies innovantes avec le renouvellement de l'IRM 3T
Actu générale

Septembre 2022

L'imagerie du CHU à la pointe des technologies innovantes avec le renouvellement de l'IRM 3T

Le plateau technique d’imagerie du CHU est composé de deux IRM : une IRM 1,5 Tesla et une IRM 3 Tesla. Pour maintenir son haut niveau de performance, le CHU vient de renouveler son IRM 3T avec le choix d’un appareil de...

En savoir plus

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux

Les infarctus cérébraux constituent la première cause d’invalidité dans le monde, notamment en raison du délai de prise en charge des patients éloignés des centres proposant des procédures de neuroradiologie...

En savoir plus

Prévenir la mort inattendue du nourrisson et comprendre le sommeil de l'enfant
Actu générale

Septembre 2022

Prévenir la mort inattendue du nourrisson et comprendre le sommeil de l'enfant

A l’occasion de la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), le Centre de référence de la MIN et les équipes de la maternité du CHU de Besançon renouvellent leur journée annuelle de...

En savoir plus