Logo

De « VEDIA System » à EOlife® : histoire d’une success-story made in Franche-Comté

De « VEDIA System » à EOlife® : histoire d’une success-story made in Franche-Comté

Février 2020

Il y a quatre ans de cela, on parlait de Védia-system. Aujourd’hui, le dispositif médical imaginé par Abdo Khoury, Gilles Capellier et Lionel Pazart, médecins au CHU de Besançon, avec Alban De Luca et Fatimata Seydou Sall, alors ingénieurs de recherche au centre d'investigation clinique du CHU, est devenu EOlife® : un dispositif médical simple d’utilisation qui permet de réaliser une ventilation conforme aux recommandations internationales de réanimation cardiaque.

Avec un taux de survie inférieur à 5%, l'arrêt cardio-respiratoire demeure la première cause de mortalité dans le monde. La ventilation artificielle du patient en détresse respiratoire est l’un des gestes primordiaux que doit accomplir le secouriste. Pratiqué avec un ballon auto remplisseur à valve unidirectionnelle (BAVU), cet acte est difficile à réaliser. Il faut apporter suffisamment d’oxygène tout en évitant l’hyperventilation, qui peut rendre le geste inutile voir aggraver l'état clinique du patient. Cette hyperventilation concerne pourtant près de 70% des cas selon de récentes études.

Pour que les secouristes puissent prodiguer une ventilation efficace, les chercheurs ont eu l’idée d’un dispositif qui vient s’intercaler entre le BAVU et le masque insufflateur ou la sonde endotrachéale afin d’indiquer la bonne dose d’air à insuffler. Les premiers travaux ont été réalisés en étroite collaboration avec les sociétés bisontines Polycaptil FCE et Alcis. Le projet avait obtenu le soutien du Fonds européen de développement économique et régional (FEDER), du Conseil régional (BPI France), du Grand Besançon (BPI France) et du Département du Doubs.
Archeon, dirigée par Alban de Luca et Pierre-Edouard Saillard, est alors née en janvier 2018 à la pépinière d’entreprise de Temis Innovation, à Besançon, avec pour mission d’assurer le transfert technologique des travaux de recherche conduits au CHU. Le dispositif fait l’objet de 3 brevets, propriété d’ Archeon et du CHU de Besançon.

Le dispositif intelligent EOlife®

Au fil des tests et développements, le dispositif a été perfectionné. Il mesure, lors de la réanimation cardiaque, les paramètres ventilatoires et donne un retour temps réel au secouriste sur la qualité de la ventilation prodiguée au patient. Le système intègre une intelligence artificielle permettant une auto-interprétation des variables mesurées en fonction du profil de patient. Le secouriste est informé en continu quant à la qualité de la ventilation prodiguée et est alerté si les insufflations deviennent irrégulières, insuffisamment espacées ou s’il y a fuite d'air.

Des prototypes ont été testés pendant plusieurs mois par l’Institut de formation ambulancier de la Croix-Rouge française ainsi que par la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, confirmant la pertinence du produit. Cela a également permis d’adapter le dispositif à tous les profils d’utilisateurs, secouristes professionnels et sauveteurs volontaires. 

En novembre dernier, EOlife® a été utilisé, à Rome, dans le cadre d’un exercice européen de simulation de médecine de catastrophe (projet H2020 No-Fear) et a démontré sa valeur ajoutée dans les situations d’urgence impliquant de nombreuses victimes.

Une évolution drastique de la qualité de la ventilation
Publiée fin 2019, la première étude préclinique1, conduite au CHU de Besançon, a démontré une évolution drastique de la qualité de la ventilation.
Quarante professionnels de santé (médecins, infirmiers, pompiers et ambulanciers) répartis en 2 groupes (avec et sans dispositif) ont ventilé un mannequin simulateur patient en arrêt respiratoire durant 5 minutes. Le prototype a été évalué sur ventilation avec masque et sur ventilation avec sonde endotrachéale. La qualité de la ventilation a progressé de 15 à 90% lorsque le prototype a été intercalé entre le ballon et le masque et de 15 à 85% avec la sonde. Les fréquences de ventilation et les volumes d’air insufflés se situaient dans la plage recommandée dans 100% des cas avec le masque et 97,5% avec la sonde endotrachéale en utilisant EOlife®.
 Actuellement en production, le dispositif devrait arriver sur le marché pour l’été 2020. Pour cela, il faudra répondre aux exigences du cadre réglementaire européen et obtenir l’apposition du marquage CE. De nombreux secouristes attendent déjà de pouvoir disposer de ce dispositif sans équivalent.

1 : Ventilation feedback device for manual ventilation in simulated respiratory arrest: a crossover manikin study Abdo Khoury1* , Alban De Luca2, Fatimata S. Sall3, Lionel Pazart4 and Gilles Capellier- Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine

Crédit photo : Pierre-Edouard SAILLARD

A lire aussi :

Spondyloarthrites : webconférence mercredi 12 octobre
Actu générale

Septembre 2022

Spondyloarthrites : webconférence mercredi 12 octobre

A l’occasion de la journée mondiale des rhumatismes inflammatoires, la webconférence Spondyloarthrites, parlons-en ! sera animée le mercredi 12 octobre de 18h30 à 19h15 le Pr Daniel Wendling, rhumatologue au CHU de...

En savoir plus

Semaine européenne du développement durable : focus sur un projet conduit au CHU
Actu générale

Septembre 2022

Semaine européenne du développement durable : focus sur un projet conduit au CHU

92 000 litres d’eau, 743 m3 de gaz et 6 300 kWh d’électricité économisés en 6 mois : cette diminution de consommation de ressources est celle constatée au CHU de Besançon, début 2020, à l’issue d’un projet mené au titre de...

En savoir plus

L’Échinococcose alvéolaire, quésaco ?
Actu générale

Septembre 2022

L’Échinococcose alvéolaire, quésaco ?

Très présente dans l’Est de la France, cette maladie appelée communément « la maladie du renard » reste encore bien méconnue du grand public.

En savoir plus

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !

Le cancer de la prostate est le premier cancer masculin, il tue environ 9000 personnes par an. Le traitement de référence, lorsqu'il n'y a pas de métastase, consiste à ôter la prostate et les vésicules séminales. C'est-ce...

En savoir plus

Septembre turquoise
Actu générale

Septembre 2022

Septembre turquoise

Septembre Turquoise est le mois de sensibilisation à la lutte contre les cancers gynécologiques.

En savoir plus

Dons d’ovocytes et de spermatozoïdes : pourquoi donner ses gamètes ?
Actu générale

Septembre 2022

Dons d’ovocytes et de spermatozoïdes : pourquoi donner ses gamètes ?

La nouvelle loi relative à la bioéthique promulguée le 2 août 2021 vient d’introduire d’importants changements avec l’ouverture de l'accès à l'assistance médicale à la procréation (aussi appelée PMA) aux couples de...

En savoir plus

L'imagerie du CHU à la pointe des technologies innovantes avec le renouvellement de l'IRM 3T
Actu générale

Septembre 2022

L'imagerie du CHU à la pointe des technologies innovantes avec le renouvellement de l'IRM 3T

Le plateau technique d’imagerie du CHU est composé de deux IRM : une IRM 1,5 Tesla et une IRM 3 Tesla. Pour maintenir son haut niveau de performance, le CHU vient de renouveler son IRM 3T avec le choix d’un appareil de...

En savoir plus

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux

Les infarctus cérébraux constituent la première cause d’invalidité dans le monde, notamment en raison du délai de prise en charge des patients éloignés des centres proposant des procédures de neuroradiologie...

En savoir plus

Prévenir la mort inattendue du nourrisson et comprendre le sommeil de l'enfant
Actu générale

Septembre 2022

Prévenir la mort inattendue du nourrisson et comprendre le sommeil de l'enfant

A l’occasion de la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), le Centre de référence de la MIN et les équipes de la maternité du CHU de Besançon renouvellent leur journée annuelle de...

En savoir plus

Accès au CHU pour les patients et les visiteurs : le port du masque reste obligatoire
Actu générale

Août 2002

Accès au CHU pour les patients et les visiteurs : le port du masque reste obligatoire

Depuis le 1er août 2022, l’accès à l’ensemble des sites du CHU de Besançon n’est plus conditionné à la présentation d’un passe sanitaire, suite à l’entrée en vigueur de la loi du 30 juillet 2022 mettant fin aux régimes...

En savoir plus