Logo

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

Septembre 2021

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes âgées. Elle affecte environ un million de Français. Les troubles caractéristiques de cette maladie (perte de mémoire progressive, troubles du langage, dépression, perte d’autonomie…) altèrent la qualité de vie des patients et de leurs aidants.

Les patients perçoivent souvent l’altération de la qualité de vie et la tristesse comme étant plus importantes pour leur état de santé que les autres symptômes propres à la maladie. Les traitements médicamenteux (tels que les inhibiteurs de l’Acétylcholinestérase, AChEI) de cette pathologie sont aujourd’hui particulièrement restreints. Les chercheurs du CHU de Besançon et du Laboratoire de recherches intégratives en neurosciences et psychologie cognitive de l’université de Franche-Comté ont donc souhaité explorer un traitement complémentaire, non médicamenteux, permettant d’améliorer la qualité de vie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Ils ont pour cela eu recours à la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (SMTr). Cela consiste à stimuler l’activité cérébrale en induisant de manière non invasive des courants électriques généralisés sur une région spécifique du cerveau : le cortex préfrontal dorsolatéral gauche (responsable des fonctions exécutives et de la mémoire de travail). Douze patients, répondant à des critères précis, ont été inclus dans cette étude pilote. Ces patients ont reçu 10 séances de SMTr, deux fois par jour pendant cinq jours. L’objectif principal était de tester l’efficacité de cette méthode sur les fonctions cognitives globales à l’aide de différentes échelles (dont l’échelle d’évaluation de la démence).

Les résultats de la stimulation, mesurés avant et trente jours après le traitement, sont très encourageants avec des séances bien tolérées et aucun effet indésirable répertorié. Aucun impact sur l’autonomie des patients n’a été prouvé. Une amélioration significative de la mémoire sémantique (stockage des connaissances générales) a par contre été observée ainsi qu’une nette réduction du score de l’anxiété individuelle. Dans cette approche, étaient pris en compte : la santé physique, l’état psychologique, les croyances personnelles et les relations sociales des patients. Le traitement complémentaire par SMTr apporterait ainsi une diminution de la dépression associée à une amélioration de la qualité de vie.

Ces premiers résultats encourageants doivent être confirmés et approfondis par des essais cliniques incluant davantage de patients.
De telles recherches permettraient en effet d’étudier plus précisément les avantages de la combinaison traitement médicamenteux et stimulation transcrânienne notamment en termes de qualité de vie des patients et de leurs aidants.

Juliana Teti Mayer, Caroline Masse, Gilles Chopard, Magali Nicolier , Eloi Magnin, Julie Monnin, Gregory Tio, Emmanuel Haffen, Pierre Vandel, Djamila Bennabi. Repetitive Transcranial Magnetic Stimulation as an Add-On Treatment for Cognitive Impairment in Alzheimer’s Disease and Its Impact on Self-Rated Quality of Life and Caregiver’s Burden Brain Sci. 2021 Jun; 11(6): 740.

A lire aussi :

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif

C’est une découverte qui pourrait avoir de grandes conséquences dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif et par la suite contre d’autres cancers. Le laboratoire de l’université EPILAB vient d’isoler deux...

En savoir plus

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Mai 2022

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche

Chaque année, la région Bourgogne - Franche-Comté finance des projets de recherche dans le cadre de son appel à projets Amorçage. Il s’agit ainsi de soutenir l’initiation de projets originaux et innovants sur de nouveaux...

En savoir plus

Projet MASSAI
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Projet MASSAI

Découvrez le projet MASSAI qui s’intéresse aux enjeux éthiques liés à l’implantation de l’intelligence artificielle au bloc opératoire, pour améliorer davantage encore la sécurité des patients.

En savoir plus

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you

La cicatrisation est un mécanisme complexe qui connaît des limites : certaines plaies aigues ou chroniques ne parviennent en effet pas à cicatriser naturellement. Elles occasionnent alors de vives douleurs et impactent la...

En savoir plus

Mieux comprendre et prévenir les trajectoires respiratoires défavorables
Actu générale - Recherche

Février 2022

Mieux comprendre et prévenir les trajectoires respiratoires défavorables

Et si une exposition chronique et précoce des enfants à certains facteurs protecteurs de la ferme (animaux de la ferme, biodiversité microbiologique, consommation de produits laitiers, diversification alimentaire...) était...

En savoir plus

Une avancée considérable pour les femmes souffrant de vestibulodynie provoquée
Actu générale - Recherche

Février 2022

Une avancée considérable pour les femmes souffrant de vestibulodynie provoquée

Comme l’endométriose, la vestibulodynie est à la fois difficile à supporter et encore trop peu diagnostiquée. Les solutions thérapeutiques proposées sont peu satisfaisantes. Cette pathologie méconnue concerne pourtant...

En savoir plus

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus