Logo

Risque cardio-vasculaire : efficacité démontrée d’une biothérapie anti-cholestérol

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Risque cardio-vasculaire : efficacité démontrée d’une biothérapie anti-cholestérol

Septembre 2017

Une étude internationale, dont le volet français a été piloté au CHU de Besançon, démontre pour la première fois l’efficacité d’une biothérapie anti-cholestérol face au risque de survenue d’un nouvel événement cardiovasculaire.

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde : quatre décès sur cinq surviennent par crise cardiaque ou AVC. 

Principal responsable des maladies cardiovasculaires : le « mauvais » cholestérol ou LDL-cholestérol. C'est un agent causal de l’athérosclérose, en particulier coronaire, entraînant leur durcissement progressif.  Le diamètre des artères est réduit, la circulation du sang devient plus difficile et peut aller jusqu’à l’obstruction d’un vaisseau et à l’infarctus. En Europe, 60% des patients à haut risque cardiovasculaire recevant un traitement visant à faire baisser leur taux de mauvais cholestérol voient celui-ci stagner au-dessus de 0,7 g/Litre, seuil de recommandation des autorités européennes.

L’étude a été menée dans 49 pays et portait sur plus de 27 564 patients à haut risque cardiovasculaire. Tous avaient un traitement par statines à intensité maximale tolérée. Ils ont été randomisés en deux groupes, l’un avec placebo, l’autre avec la nouvelle biothérapie anti-cholestérol, un anticorps administré par injections sous-cutanées deux fois par mois, inhibant PCSK9.

Cette molécule PCSK9 est présente dans la circulation sanguine et limite l’épuration du LDL-cholestérol par le foie. Inversement, son inhibition permet une forte baisse du LDL-cholestérol. Or, pour chaque diminution de 0,38 g/L du LDL-cholestérol, on diminue de 20% le risque de subir un nouvel événement cardiovasculaire de type AVC, infarctus du myocarde ou décès cardiovasculaire.

Après 48 semaines de traitement, le taux de LDL-cholestérol avait diminué de 59% dans le groupe avec biothérapie anti-cholestérol, abaissant le taux de LDL-cholestérol, en moyenne à 0,3 g/L (contre 0,9 g/L dans le groupe contrôle). 

Pour la première fois, on démontre que l’injection d’un anticorps  inhibiteur de PSCK9, en réduisant davantage le « mauvais » cholestérol, diminue significativement le nombre d’événements cardiovasculaires, infarctus et accident vasculaire cérébral en particulier. On montre aussi que les valeurs très basses du LDL-cholestérol (un quart des patients sous inhibiteur de PCSK9 avaient un LDL-cholestérol < 0,25 g/L) sont très bien tolérées et protègent très efficacement de la survenue d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral. 

Pour les patients dont le taux de cholestérol reste très élevé malgré les traitements classiques,  en particulier les statines et l’ezétimibe, cette biothérapie se profile comme un nouvel espoir. 

Le volet français de cette étude a été piloté au CHU de Besançon, par le Pr François Schiele.

A lire aussi :

Projet SAIAD : point d’étape
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Projet SAIAD : point d’étape

Le néphroblastome, également appelé tumeur de Wilms, est la tumeur rénale maligne la plus fréquente de l’enfant. En France, cette tumeur représente environ 8 % des cancers pédiatriques, soit environ une centaine de...

En savoir plus

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?

Certaines pathologies cardiaques, et tout particulièrement l’insuffisance cardiaque, se caractérisent par un déclin progressif du patient après une trajectoire alternant des phases de décompensation aigues et des phases...

En savoir plus

Hacking Health Besançon : retour en images
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Hacking Health Besançon : retour en images

La 6e édition du Hacking Health Besançon s’est terminée le 16 octobre. Retour en images sur cette édition détonante !

En savoir plus

Et les lauréats sont...
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Et les lauréats sont...

Il y a tout juste 15 ans, le CHU de Besançon lançait son premier appel à projets interne de recherche, financé sur fonds propres : l’API 3A, renouvelé tous les ans. Depuis ce début d’année, le CHU finance également un...

En savoir plus

20 nouveaux défis à relever !
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

20 nouveaux défis à relever !

Le 6e marathon d’innovation ouverte en santé se tiendra ce week-end, du 14 au 16 octobre, à l'UFR Santé.
Hacking Health Besançon, événement co-organisé par Grand Besançon Métropole, le CHU de Besançon, l’Université de...

En savoir plus

Confinement, fin de vie et mort dans les EHPAD pendant la 1re vague de Covid-19 : retour sur l’étude COVIDEHPAD
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Confinement, fin de vie et mort dans les EHPAD pendant la 1re vague de Covid-19 : retour sur l’étude COVIDEHPAD

25 mars 2020 : la Plateforme nationale de recherche sur la fin de vie est mandatée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour conduire une étude nationale sur la situation vécue...

En savoir plus

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !

Le cancer de la prostate est le premier cancer masculin, il tue environ 9000 personnes par an. Le traitement de référence, lorsqu'il n'y a pas de métastase, consiste à ôter la prostate et les vésicules séminales. C'est-ce...

En savoir plus

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux

Les infarctus cérébraux constituent la première cause d’invalidité dans le monde, notamment en raison du délai de prise en charge des patients éloignés des centres proposant des procédures de neuroradiologie...

En savoir plus

Financement de 6 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

Financement de 6 nouveaux projets de recherche

Le CHU obtient cette année le financement de 6 nouveaux appels à projets DGOS.
Chaque année, le ministère de la Santé lance, via la Direction générale de l’offre de soins, sa campagne d’appels à projets de recherche...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM

Rendez-vous avec Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie, coordinatrice de l’implantation du NIDCAP à l’hôpital, et Agnès Clément, kinésithérapeute en réanimation infantile et néonatologie, toutes deux certifiées...

En savoir plus