Logo

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Octobre 2020

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence, c’est-à-dire la proportion de personnes qui, ayant été exposées au virus SARS-CoV-2, ont développé des anticorps dirigés contre le virus.

Il est essentiel de connaitre précisément le niveau d’infection de la population et son évolution au cours du temps pour organiser la lutte contre l’épidémie de COVID-19. Pour cela, il est habituel de mener des études de séroprévalence en population générale. Réaliser ces enquêtes est complexe et coûteux. L’originalité de l’étude menée par le CHU est de faire appel à des échantillons issus de la population générale et plus facilement accessibles — les femmes enceintes et les donneurs de sang —deux groupes de population chez qui des prélèvements sanguins sont déjà réalisés.

L’étude reposera sur :
- 400 tests chez des femmes enceintes, lors de l’accouchement, au CHU de Besançon, à l’hôpital Nord Franche-Comté (Trévenans) et au centre hospitalier Jura Sud (Lons-le-Saunier)
- 400 tests chez des donneurs de sang résidant dans les zones géographiques desservies par ces hôpitaux.

Tous les échantillons seront analysés par le laboratoire de virologie du CHU de Besançon.
La mesure de la séroprévalence permettra d'obtenir des estimations des taux d'immunisation de la population (attention, à ce stade de notre connaissance, immunisation ne signifie pas nécessairement protection vis-à-vis d’une nouvelle infection par le virus). Les données de l’étude permettront aussi d’identifier d’éventuels groupes à risque, d’orienter les décisions politiques de santé publique pour les adapter au plus près des conditions propres à notre région.

Le projet, piloté par le Centre d’investigation clinique du CHU de Besançon et coordonné par le Dr Maxime Desmarets, vient d’obtenir un financement du Pôle fédératif de recherche et de formation en santé publique Bourgogne-Franche-Comté dans le cadre de son appel à projet de recherche 2020.

A lire aussi :

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes

L’étude REALYSA vise à collecter des données épidémiologiques, cliniques et biologiques de patients adultes atteints de lymphomes pour mieux comprendre et prendre en charge ces maladies complexes. Depuis le lancement de...

En savoir plus

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS

L’asthme sévère est une forme rare et grave d’asthme (3% à 6% des asthmes) impactant fortement la qualité de vie des patients. Il est responsable en France d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et 1 000 décès/an.

...

En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial

Le site Expertscape permet d’identifier des scientifiques ayant une expertise en sciences de la vie parmi plusieurs milliers de disciplines. Le Pr Wendling est classé dans le top 10 des experts mondiaux et le Pr Prati dans...

En savoir plus

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os...

En savoir plus

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes...

En savoir plus

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?

A Besançon comme à Dijon, peut-être serez-vous prochainement sollicité pour répondre à quelques questions sur votre rapport aux espaces verts : A quelle fréquence vous rendez-vous dans des parcs ? Que préférez-vous y faire...

En savoir plus