Logo

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

Octobre 2021

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os particulièrement à risque. Les complications peuvent aller de la simple exposition osseuse à de multiples fractures, voire à l’infection généralisée. Un projet de recherche conduit au CHU de Besançon vise à améliorer la prise en charge de cette pathologie.

L’ostéochimionécrose (OCN) maxillo-mandibulaire est une complication qui survient chez 1 à 10 % des patients traités par anti-tumoraux et anti-résorptifs (inhibition de l’activité destructrice de l’os pour traiter les métastases osseuses). En effet, ces traitements peuvent parfois induire une nécrose de l’os maxillo-mandibulaire et par la même occasion, une destruction de la muqueuse orale. Elle touche majoritairement les femmes. L’âge, le sexe ou bien l’absence d’examen bucco-dentaire peuvent être des facteurs de risque supplémentaires. Il n’existe pas de consensus sur la prise en charge de cette pathologie invalidante. Pour éviter la progression de la maladie, qui peut aller jusqu’à la fracture pathologique, et obtenir une cicatrisation optimale de la muqueuse buccale, une équipe du CHU de Besançon pilote un projet de recherche avec recours à l’utilisation de membrane amniotique humaine (MAH).

La membrane amniotique est la partie dérivée du placenta constituant le sac amniotique. De par ses propriétés cicatrisantes, elle est déjà utilisée en ophtalmologie pour traiter des affections oculaires graves. En chirurgie orale, dans certaines pathologies (chirurgie parodontale, fentes palatines…), l’allogreffe de MAH présente plusieurs intérêts : effets anti-inflammatoire, antimicrobien, antiviral, antalgique. Elle se comporte comme une véritable barrière anatomique. La MAH améliore la qualité et la vitesse de la prolifération des cellules de la muqueuse buccale, donc leur régénération. Elle semble donc être une voie thérapeutique intéressante pour l’OCN.

Dans un premier temps, et à l’initiative du CHU de Besançon, un traitement compassionnel a été proposé à 8 patients en impasse thérapeutique, dans les CHU de Dijon, Reims et Besançon.

Ce travail de recherche se poursuit dans le cadre d’un programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) interrégional porté par le CHU de Besançon. Soixante-six patients seront inclus au total, selon des critères précis.

L’équipe espère, par cette nouvelle approche, une diminution de la douleur, une amélioration de la qualité de vie mais surtout une régénération de la muqueuse et idéalement du tissu osseux sous-jacent. Si les résultats confirment ces attentes, l’ANSM pourrait étendre son autorisation de recours de la MAH à l’ostéochimionécrose.

Le don de membrane amniotique

Le don de membrane amniotique peut être réalisé lors de la césarienne programmée, avec consentement éclairé de la donneuse. Indolore, il ne comporte aucun danger ni pour la maman, ni pour le nouveau-né et ne nécessite aucun geste supplémentaire.

Les partenaires du projet

Centres investigateurs associés :

  • Service de chirurgie maxillo-faciale, stomatologie et odontologie hospitalière, CHU Besançon
  • Service de chirurgie orale, CHU Bordeaux
  • Chirurgie Maxillo-Faciale - Stomatologie - Chirurgie Plastique Réparatrice et Esthétique - Chirurgie de la main, CHU de Dijon
  • Service d’odontologie, CHR Metz-Thionville
  • Service de chirurgie orale (Pôle Médecine bucco-dentaire) et service ORL, Hôpital Maison Blanche, CHU Reims

Banques de tissus associées : EFS BFC, EFS Nouvelle Aquitaine, Banque de tissus du CHRU de Lille

Équipes associées :

  • Université de Franche-Comté, Laboratoire de Nanomédecine, Imagerie, Thérapeutique EA 4662,
  • Université de Reims Champagne Ardenne, Biomatériaux et Inflammation en Site Osseux, Pôle Santé, URCA, BIOS EA 4691, UFR d'Odontologie
  • Université de Reims Champagne Ardenne, Biomatériaux et Inflammation en Site Osseux, Pôle Santé, URCA, HERVI EA3801, UFR de Médecine
  • Université de Bordeaux, Inserm, BIOTIS, U1026
  • CNRS INSERM UMR-9020-UMR-S 1277 CANTHER, Université de Lille
  • CHU Rouen Banques de tissus,
  • CHU Besançon Service d’ophtalmologie,
  • Université de Bordeaux, Inserm U1035, Biothérapie des Maladies Génétiques Inflammatoires et Cancers (BMGIC), Bordeaux, France
  • Université Bourgogne Franche-Comté, Inserm, EFS BFC, UMR1098, RIGHT Interactions Greffon-Hôte-Tumeur/Ingénierie Cellulaire et Génique

Le projet amniOST a reçu un financement d’un montant 300 000 € dans le cadre du PHRC interrégional et s’inscrit dans un réseau européen COST sprint action.

A lire aussi :

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif

C’est une découverte qui pourrait avoir de grandes conséquences dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif et par la suite contre d’autres cancers. Le laboratoire de l’université EPILAB vient d’isoler deux...

En savoir plus

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Mai 2022

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche

Chaque année, la région Bourgogne - Franche-Comté finance des projets de recherche dans le cadre de son appel à projets Amorçage. Il s’agit ainsi de soutenir l’initiation de projets originaux et innovants sur de nouveaux...

En savoir plus

Projet MASSAI
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Projet MASSAI

Découvrez le projet MASSAI qui s’intéresse aux enjeux éthiques liés à l’implantation de l’intelligence artificielle au bloc opératoire, pour améliorer davantage encore la sécurité des patients.

En savoir plus

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Faire peau neuve grâce à la médecine régénératrice : le projet Tiss you

La cicatrisation est un mécanisme complexe qui connaît des limites : certaines plaies aigues ou chroniques ne parviennent en effet pas à cicatriser naturellement. Elles occasionnent alors de vives douleurs et impactent la...

En savoir plus

Mieux comprendre et prévenir les trajectoires respiratoires défavorables
Actu générale - Recherche

Février 2022

Mieux comprendre et prévenir les trajectoires respiratoires défavorables

Et si une exposition chronique et précoce des enfants à certains facteurs protecteurs de la ferme (animaux de la ferme, biodiversité microbiologique, consommation de produits laitiers, diversification alimentaire...) était...

En savoir plus

Une avancée considérable pour les femmes souffrant de vestibulodynie provoquée
Actu générale - Recherche

Février 2022

Une avancée considérable pour les femmes souffrant de vestibulodynie provoquée

Comme l’endométriose, la vestibulodynie est à la fois difficile à supporter et encore trop peu diagnostiquée. Les solutions thérapeutiques proposées sont peu satisfaisantes. Cette pathologie méconnue concerne pourtant...

En savoir plus

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus