Logo

Mieux connaitre les aidants

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Mieux connaitre les aidants

Décembre 2016

La cohorte ICE (Informal Carers of Elderly), cohorte « d'aidants informels » vient d’obtenir un nouveau financement de plus de 560 000€ dans le cadre de l’appel à projets « Recherche collaborative » de l’Agence nationale de la recherche (ANR) en plus des financements INCa, Ligue contre le cancer et Roche préalablement obtenus. L’émergence de maladies chroniques est le corollaire du vieillissement de la population que connaît notre société. Pour permettre aux personnes âgées en perte d'autonomie de vivre à domicile, famille, amis, voisins... se mobilisent. Mais pour ces « aidants informels », cet accompagnement quotidien peut avoir des conséquences sur leur santé aussi bien physique que psychique et sociale, et ainsi, les fragiliser.

Le projet « ICE » mené par l’Unité de méthodologie et de qualité de vie en cancérologie (UMQVC) du CHRU de Besançon en collaboration avec le Pôle de Gérontologie Interrégional Bourgogne Franche-Comté, l’Université Bourgogne Franche-Comté, le Centre de lutte contre le cancer Georges François Leclerc et le CHU de Dijon, vise à établir le profil des aidants qui interviennent auprès d’un proche âgé de plus de 60 ans pour lequel a été diagnostiquée une des pathologies chroniques ou aiguës suivantes :  maladie d’Alzheimer, de Parkinson, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral, dégénérescence maculaire liée à l’âge, cancer de la prostate, du sein ou du colon-rectum.

Il s’agit d’une cohorte d’envergure tant par le nombre d’aidants qui seront recrutés que par la durée de leur suivi : 7604 aidants inclus à l’échelle de la Bourgogne Franche-Comté seront en effet suivis pendant 5 ans. Cela permettra de définir leurs profils évolutifs à partir de leur entrée dans ce rôle d’aidant. L’impact de ce rôle sur leur qualité de vie sera mesuré à différentes étapes. La relation aidant / patient sera elle aussi étudiée, notamment les spécificités de l’aide apportée aux patients présentant des troubles comportementaux. Une forme nouvelle et régulière d’intervention d’un travailleur social en soutien à l’aidant informel sera mise en place et évaluée via un essai randomisé dont l’efficacité et l’impact économique seront mesurés. 

L’objectif est de recueillir les informations et connaissances pertinentes pour aider les décideurs à impulser de nouvelles stratégies de santé afin d’améliorer tant la qualité de vie de l’aidant que la qualité de l’accompagnement qu’il procure à son proche, tout en tenant compte des contraintes budgétaires. La mise en évidence du bénéfice apporté par ce mode de soutien permettrait de valoriser les bonnes pratiques des travailleurs sociaux et d’envisager une généralisation à long terme et à grande échelle. 

Les retombées attendues pour la société sont les suivantes :

  • améliorer les connaissances sur la qualité de vie des aidants informels en France, la problématique des aidants constituant un enjeu sociétal majeur ;
  • initier un accompagnement social précoce de l’aidant si l’étude montre la pertinence d’une telle intervention ;
  • proposer de nouvelles stratégies de santé, ciblées et optimisées en termes de qualité de vie, de bien-être et de coût en adaptant les dispositifs de soutien aux étapes de la relation d’aide, aux pathologies et aux profils d’aidant. 

Le protocole de cette recherche vient de faire l’objet d’une publication dans Trials.

Pozet A et al Evaluation of efficacy and efficiency of a pragmatic intervention by a social worker to support informal caregivers of elderly patients (The ICE Study): study protocol for a randomized controlled trial. Trials. 2016 Nov 3;17(1):531.

A lire aussi :

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes

L’étude REALYSA vise à collecter des données épidémiologiques, cliniques et biologiques de patients adultes atteints de lymphomes pour mieux comprendre et prendre en charge ces maladies complexes. Depuis le lancement de...

En savoir plus

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS

L’asthme sévère est une forme rare et grave d’asthme (3% à 6% des asthmes) impactant fortement la qualité de vie des patients. Il est responsable en France d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et 1 000 décès/an.

...

En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial

Le site Expertscape permet d’identifier des scientifiques ayant une expertise en sciences de la vie parmi plusieurs milliers de disciplines. Le Pr Wendling est classé dans le top 10 des experts mondiaux et le Pr Prati dans...

En savoir plus

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os...

En savoir plus

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes...

En savoir plus

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?

A Besançon comme à Dijon, peut-être serez-vous prochainement sollicité pour répondre à quelques questions sur votre rapport aux espaces verts : A quelle fréquence vous rendez-vous dans des parcs ? Que préférez-vous y faire...

En savoir plus