Logo

L’efficacité de la Team DV validée par une prestigieuse revue scientifique

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

L’efficacité de la Team DV validée par une prestigieuse revue scientifique

Août 2020

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) constitue la forme la plus grave de l’atteinte pulmonaire liée au COVID 19 et est responsable d’une mortalité importante (entre 30 à 50 %). En pleine crise sanitaire, au travers de quinze sessions de formations réparties sur 3 jours, 212 volontaires (identifiés en une journée !) ont été formés à la mise en décubitus ventral (DV) des patients placés sous respirateur artificiel et sédatés (c’est-à-dire endormis pour mieux tolérer la ventilation artificielle). De façon pratique, il s’agit de retourner sur le ventre (puis après plusieurs heures, sur le dos) un patient totalement inconscient pour améliorer ses performances pulmonaires, permettant ainsi une meilleure oxygénation et donc une baisse de la mortalité. Une technique essentielle donc dans la prise en charge des patients COVID, mais chronophage et difficile physiquement pour des équipes soignantes déjà sur-mobilisées en réanimation… Retour sur ce qui s’est passé au CHU de Besançon.

Les Teams DV étaient composées de médecins, chirurgiens, internes, infirmières de bloc opératoire et kinésithérapeutes issus du service public et du secteur privé. Tous ont accepté de participer à cette initiative pour venir en soutien aux équipes mobilisées dans les 2 services de réanimation COVID du CHU.

Les sessions de formation, d’une durée d’une heure et demie, ont été dispensées par des formateurs en simulation sous la supervision d'un anesthésiste et d'un chirurgien au sein du centre de simulation hospitalo-universitaire CHUBSIM utilisant des mannequins haute-fidélité. La formation au retournement en DV a été complétée par une formation à l'utilisation des équipements de protection individuelle, indispensable pour réduire au maximum le risque de contamination des soignants et limiter toute surconsommation de ces équipements en cette période de pénurie. Enfin, une check-list spécifique a été élaborée et remise à chaque Team DV pour permettre une communication optimale au sein de chaque équipe et réduire le risque de complications lié au DV.

Entre le 27 mars et le 15 avril, 67 patients ont été pris en charge par les Teams DV. Les patients étaient le plus souvent lourdement médicalisés, intubés, en surpoids, ce qui rendait le geste d’autant plus complexe. Au total, 384 procédures DV ont été réalisées, avec en moyenne 4 DV par patient et une durée moyenne de retournement du patient située entre 14 et 17 minutes. Plus de 100 heures ont donc été consacrées à cette pratique par des équipes de 5 personnes, y compris le week-end avec un taux de complications faible.

Enfin, une enquête conduite auprès des volontaires Team DV a permis de constater qu’ils avaient pu œuvrer en toute sécurité, puisqu’aucun d’entre eux n’a déclaré avoir été contaminé par le SARS-CoV-2. Ces volontaires demeurent mobilisables en cas de nouvelle vague épidémique et la reproductibilité du dispositif complet est assurée.

Cette initiative, accueillie avec enthousiasme à l’échelle du CHU de Besançon, a parfaitement complété la stratégie déployée face à l'épidémie. La cohésion interdisciplinaire, la formation accélérée par la simulation et la standardisation des procédures à l'aide d’une check-list ont montré sans équivoque leur efficacité. Les professionnels mobilisés ont souhaité partager cette expérience au travers d’un article publié dans la prestigieuse revue scientifique Annals of Surgery. Cette démarche est désormais diffusée et sa publication permet de la rendre accessible et applicable dans d’autres établissements en cas de deuxième vague.


Référence de la publication :

Prone Positioning for Severe Acute Respiratory Distress Syndrome in COVID-19 Patients by a Dedicated Team: a safe and pragmatic reallocation of medical and surgical work force in response to the outbreak. Doussot A, Ciceron F, Cerrutti E, Salomon Du Mont L, Thines L, Capellier G, Pretalli JB, Evrard P, Vettoretti L, Garbuio P, Brunel AS, Pili-Floury S and  Lakkis Z. Annals of Surgery 2020. DOI: 10.1097/SLA.0000000000004265.

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet
Recherche

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus

Hacking Health : le défi APS (Augmented Patient Setup)
Recherche

Août 2020

Hacking Health : le défi APS (Augmented Patient Setup)

En 2017, lors de la 1re édition du Hacking Health Besançon, le défi APS - Augmented Patient Setup –était identifié comme un projet prometteur. L’objectif de ce projet initié par Florent Tochet, radiophysicien au CHU de...

En savoir plus

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose
Recherche

Août 2020

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose

Après une blessure, l’organisme met en place une réponse inflammatoire afin de se protéger contre de potentiels intrus comme les virus ou les bactéries. Cette réaction inflammatoire met en jeu des cellules immunitaires tel...

En savoir plus

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Une nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon montre que la vascularisation sanguine pulmonaire peut être diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles.

En savoir plus

Rcom Recherche spécial COVID
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

Rcom Recherche spécial COVID

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association Le Don du souffle
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association Le Don du souffle

Chaque année depuis 2010, l'association Le Don du Souffle offre une bourse destinée à financer des projets de recherche dans ses domaines d'intérêts : pathologies aigues ou chroniques, maintien à domicile, interfaces...

En savoir plus