" />

Logo

Le Registre des tumeurs du Doubs évalué "AAA" par le Comité d'évaluation des registres (CER)

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Le Registre des tumeurs du Doubs évalué "AAA" par le Comité d'évaluation des registres (CER)

Janvier 2020

Au CHU de Besançon, le registre des tumeurs du Doubs vient de recevoir la note "AAA" de la part du Comité d'évaluation des registres (CER). Cet avis très favorable souligne la qualité de son activité en santé publique et une valorisation scientifique excellente, en lien avec la diversité de ses collaborations.

Créé en 1976, le registre des tumeurs du Doubs est l’un des deux registres de cancers généraux français les plus anciens. Localisé au sein du pôle cancérologie du CHU, il est placé sous la responsabilité scientifique du Dr Anne-Sophie Woronoff et la présidence du conseil scientifique est confiée au Pr Virginie Westeel, pneumo-oncologue.

Le Registre des tumeurs est un registre de population : il réalise un recensement exhaustif et continu, sans double compte, des nouveaux cas de cancer diagnostiqués chez des personnes domiciliées dans une zone géographique donnée (quel que soit le lieu du diagnostic et de la prise en charge). Il s’appuie sur le recensement actif de cas à partir de sources multiples, le recueil standardisé de données cliniques et biologiques et le codage selon les règles internationales. Les données d’incidence des patients domiciliés dans le Doubs sont disponibles depuis 1978 et de 2007 à 2016 pour ceux domiciliés dans le Territoire de Belfort. Les données enregistrées concernent le diagnostic, la localisation, l’histologie, les marqueurs, le stade, les traitements…

Décrire, surveiller, informer

Le Registre a le double objectif de décrire et de surveiller le risque de cancer. Membre du réseau des registres de cancer français (Francim), il participe à la surveillance épidémiologique des cancers aux niveaux national et international, par la production d’indicateurs d’incidence, de prévalence et de survie. Le Registre joue pleinement son rôle pour la surveillance des cancers, ainsi que pour la planification et l’évaluation des actions de santé publique. Il participe à l’évaluation des politiques de santé et des pratiques médicales. Il diffuse les informations à la population, aux praticiens et aux autorités sanitaires.

Un acteur majeur de la recherche

Le Registre conduit des travaux de recherche à partir de l'analyse des données recueillies ou d'enquêtes ponctuelles. Il participe à de nombreuses études régionales, nationales et internationales concernant les facteurs de risque, le dépistage, la survie, les modes de prise en charge et les traitements des différents cancers. Ces études sont valorisées par un nombre important de publications scientifiques.

La base de données du Registre est accessible aux cliniciens, pharmaciens et aux biologistes pour réaliser des projets de recherche.

Ses principaux axes de recherche sont : HPV et cancers (col de l'utérus…), poumon, cancers cutanés, cancers gynécologiques, hémopathies malignes, influence des conditions de vie socioéconomique sur le risque et la prise en charge des cancers. Depuis 2017, le registre est intégré au Centre National de Référence Papillomavirus dont la responsabilité est confiée au laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire du CHU. Grâce à des collaborations au sein du CHU, mais aussi à l’échelle nationale et internationale, le registre dispose d’un portfolio d’études diversifié et pertinent.

Une note excellente, qui témoigne de l'implication de l'équipe du Registre des tumeurs du Doubs et de la qualité des collaborations.

Conformément à la règlementation, les patients domiciliés dans le Doubs et atteints d’un cancer peuvent avoir accès à leurs données enregistrées par le Registre et s'opposer à leur utilisation auprès du responsable scientifique du registre ou du délégué à la protection des données du CHU de Besançon.

Site Internet du Registre des tumeurs du Doubs 

A lire aussi :

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes

L’étude REALYSA vise à collecter des données épidémiologiques, cliniques et biologiques de patients adultes atteints de lymphomes pour mieux comprendre et prendre en charge ces maladies complexes. Depuis le lancement de...

En savoir plus

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS

L’asthme sévère est une forme rare et grave d’asthme (3% à 6% des asthmes) impactant fortement la qualité de vie des patients. Il est responsable en France d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et 1 000 décès/an.

...

En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial

Le site Expertscape permet d’identifier des scientifiques ayant une expertise en sciences de la vie parmi plusieurs milliers de disciplines. Le Pr Wendling est classé dans le top 10 des experts mondiaux et le Pr Prati dans...

En savoir plus

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os...

En savoir plus

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes...

En savoir plus

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?

A Besançon comme à Dijon, peut-être serez-vous prochainement sollicité pour répondre à quelques questions sur votre rapport aux espaces verts : A quelle fréquence vous rendez-vous dans des parcs ? Que préférez-vous y faire...

En savoir plus