Logo

La réalité des soins palliatifs dans les prisons françaises : l’étude PARME

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

La réalité des soins palliatifs dans les prisons françaises : l’étude PARME
Chaque année, une centaine de personnes détenues meurent dans les prisons françaises, des suites d’une maladie grave. Combien sont-elles ? De quoi souffrent-elles ? Quel accès ont-elles aux soins palliatifs ? Dans quelles conditions bénéficient-elles de la suspension de peine prévue par la loi du 4 mars 2002 ? C’est ce qui a été étudié dans le cadre de l’enquête PARME, conduite grâce à un financement de la Fondation de France, par le centre d’investigation clinique du CHRU de Besançon et coordonnée par le Pr Régis Aubry, et réalisée par Aline Chassagne-Jacquot et Aurélie Godard Marceau, ingénieures de recherche au CIC.

Cette étude, qui associait médecins, sociologues, anthropologues et philosophes, a été menée entre 2011 et 2014, à l’échelle nationale, dans l’ensemble des établissements pénitentiaires français. Elle mobilisait deux volets méthodologiques :  

  • Le volet épidémiologique a recensé  une cinquantaine de personnes  détenues dont le pronostic vital était engagé dans l’année sur une période de trois mois.
  • Le second volet, en sciences humaines et sociales, a analysé le point de vue d’une dizaine de détenus gravement malades et d’une cinquantaine de professionnels les accompagnant (médecins, infirmiers, conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation, juges et surveillants de prison). Les patients inclus étaient majoritairement des hommes, atteints de cancer et avaient, pour la plupart, demandé une libération pour raison de santé.

Les résultats ont mis en lumière les difficultés à déployer un accompagnement global pour les détenus gravement malades (repos difficile, promiscuité, accès limité aux antalgiques, au confort, aux soins de nursing et aux soins relationnels et aux familles).

Les professionnels de santé ont souligné leur manque de formation pour accompagner la fin de vie. Il leur semblerait préférable que les détenus ne finissent pas leurs jours derrière les barreaux. Cependant, sortir de prison est un processus complexe et incertain. Pour accéder à une suspension de peine pour raison médicale, d’autres critères que ceux prévus par la loi (risque de récidive, expertise médicale), de nature morale ou sociale peuvent influencer et ralentir la procédure (motif d’incarcération, hébergement, personnalité du détenu, subjectivité du juge).

Cette recherche originale et innovante souligne la nécessité d’améliorer les pratiques en engageant les acteurs de terrain, les chercheurs et les malades dans des questionnements éthiques.

Promoteur : CHRU de Besançon
Partenaires : Espace éthique Bourgogne Franche-Comté, Université de Franche-Comté, Hospices civils de Lyon, Ecole nationale d’administration pénitentiaire.

Illustration : Rodho

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Hacking Health 2019 : 1re conférence inspirante
Actu générale - Recherche

Avril 2019

Hacking Health 2019 : 1re conférence inspirante

Le 3e marathon d’innovation en santé, ou Hacking Health, se tiendra du 18 au 20 octobre prochain. Mais déjà tout est mis en œuvre pour identifier des défis émanant de professionnels de santé ou de patients.
Plusieurs...

En savoir plus

4 avril 2019 : 8e journée de l'Innovation
Actu générale - Recherche

Mars 2019

4 avril 2019 : 8e journée de l'Innovation

Une rencontre annuelle unique réunissant les chercheurs académiques, les professionnels hospitaliers et les industriels high-tech qui oeuvrent pour l’innovation technologique en santé.
 

En savoir plus

Grossesses multiples et pollution de l'air : existe-t-il un lien entre polluants atmosphériques et croissance fœtale ?
Actu générale - Recherche

Mars 2019

Grossesses multiples et pollution de l'air : existe-t-il un lien entre polluants atmosphériques et croissance fœtale ?

Plusieurs études ont établi un lien entre pollution de l’air élevée et troubles de la croissance foetale. Ces études portent sur des grossesses uniques (un foetus par grossesse), excluant quasi-systématiquement les...

En savoir plus

CAR T-CELLS : vers une nouvelle immunothérapie pour combattre le cancer du sang et de la moelle
Actu générale - Recherche

Février 2019

CAR T-CELLS : vers une nouvelle immunothérapie pour combattre le cancer du sang et de la moelle

A Besançon, des chercheurs de l’Etablissement français du sang ont intégralement conçu, en collaboration avec le service d’hématologie du CHU, la première immunothérapie cellulaire ciblant IL1-RAP. L’efficacité de ce...

En savoir plus

Prématurité, alimentation et présence parentale
Actu générale - Recherche

Janvier 2019

Prématurité, alimentation et présence parentale

Chaque année, en France, plus de 60 000 enfants naissent prématurément, soit une naissance prématurée toutes les 9 minutes. Si d’importantes innovations thérapeutiques ont augmenté le pronostic vital de ces nouveau-nés...

En savoir plus

Hacking Health 2018 : retour en images
Actu générale - Recherche

Décembre 2018

Hacking Health 2018 : retour en images

Le 2e marathon d'innovation à Besançon a rassemblé du 19 au 21 octobre 2018 plus de 400 participants, avec 24 problématiques présentées et autant de solutions envisagées !

Retour en images sur ce week-end extraordinaire.

...

En savoir plus