Logo

Hacking Health : le défi APS (Augmented Patient Setup)

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Hacking Health : le défi APS (Augmented Patient Setup)

Août 2020

En 2017, lors de la 1re édition du Hacking Health Besançon, le défi APS - Augmented Patient Setup –était identifié comme un projet prometteur. L’objectif de ce projet initié par Florent Tochet, radiophysicien au CHU de Besançon, est de trouver une solution viable, non ionisante et à coût modéré pour gagner en précision et en temps lors du re-positionnement du patient lors de séances de radiothérapie. Pour poursuivre son développement, un consortium vient d’être constitué…

Selon l’Observatoire national de la radiothérapie, depuis 2012, « l’activité globale des centres a augmenté de 12 % (en nombre de patients) et de 6 % (en nombre de séances) pour atteindre 196 000 patients et un peu plus de 4,1 millions de séances en 2017 ». Optimiser le temps de traitement pour prendre en charge plus de patients tout en assurant le maintien de la qualité des soins devient un enjeu majeur auquel le projet APS tente de répondre. Il vise en effet à imaginer un système qui projetterait en 3D, directement sur la table de traitement, la silhouette du patient acquise lors de la simulation pour permettre un repositionnement plus facile et parfaitement à l’identique : une des conditions essentielles pour un traitement de qualité.

Pour mettre au point cette innovation, un consortium chargé du développement s’est constitué. Il allie le CHU de Besançon1, Shine Medical et Maincare, sociétés spécialisées dans le développement de solutions digitales à destination du secteur médical et Biotika, entreprise universitaire de l’ISIFC², école d’ingénieurs de l’université de Franche-Comté spécialisée dans le dispositif médical.

Actuellement, les chercheurs se focalisent sur le repositionnement des patients traités pour un cancer du sein, la position requise (patient allongé sur le dos, bras levés) étant particulièrement difficile à reproduire à l’identique au fil des séances. Le CHU contribue aux tests de faisabilité et d’acceptabilité par les utilisateurs et patients, afin de garantir l’aboutissement à une solution la plus pertinente possible. Objectif de cette première phase : concevoir un prototype permettant de mieux identifier les défis technologiques.

Le CHU pourra ensuite mener les études cliniques avec patients afin d’évaluer et valider la pertinence du dispositif. Au moins 2 années seront encore nécessaires avant de procéder au marquage CE et à l’utilisation chez l’homme.

Le système imaginé devrait permettre d’améliorer la précision du traitement et d’en réduire la durée tout en limitant, pour le patient, la dose liée à l’imagerie de repositionnement.

Le CHU de Besançon apportera son expertise médicale, scientifique, méthodologique et utilisateur tout au long du projet.

Ce projet est soutenu par le Fonds Régional d’aide à l’Innovation Bourgogne Franche-Comté et par le Grand Besançon métropole.

1 : service de radiothérapie, centre d’investigation clinique Inserm CIC 1431, Délégation à la recherche clinique et à l’innovation et service informatique
2 : ISIFC : Institut supérieur d’ingénieurs de l’université de Franche-Comté

 

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet
Actu générale - Recherche

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose
Recherche

Août 2020

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose

Après une blessure, l’organisme met en place une réponse inflammatoire afin de se protéger contre de potentiels intrus comme les virus ou les bactéries. Cette réaction inflammatoire met en jeu des cellules immunitaires tel...

En savoir plus

L’efficacité de la Team DV validée par une prestigieuse revue scientifique
Actu générale - Recherche

Août 2020

L’efficacité de la Team DV validée par une prestigieuse revue scientifique

Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) constitue la forme la plus grave de l’atteinte pulmonaire liée au COVID 19 et est responsable d’une mortalité importante (entre 30 à 50 %). En pleine crise sanitaire, au...

En savoir plus

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Une nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon montre que la vascularisation sanguine pulmonaire peut être diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles.

En savoir plus

Rcom Recherche spécial COVID
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

Rcom Recherche spécial COVID

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association Le Don du souffle
Actu générale - Recherche

Juillet 2020

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association Le Don du souffle

Chaque année depuis 2010, l'association Le Don du Souffle offre une bourse destinée à financer des projets de recherche dans ses domaines d'intérêts : pathologies aigues ou chroniques, maintien à domicile, interfaces...

En savoir plus