Logo

En cours de conception : un nouveau dispositif de compression pour patients dialysés

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

En cours de conception : un nouveau dispositif de compression pour patients dialysés

La France compte près de 45 000 patients nécessitant un traitement par hémodialyse.
Pour pouvoir réaliser ce traitement, un abord vasculaire est créé par chirurgie. Il permet une circulation sanguine extracorporelle élevée et une résistance augmentée du vaisseau ponctionné. Un ou deux cathéters sont mis en place le temps de la dialyse. A la fin de la séance, au retrait des cathéters, se produit un saignement qui nécessite la compression des points de ponction. >

Cette compression, d’une durée de 5 à 30 minutes, est le plus souvent effectuée manuellement. Le ressenti et l'expérience de l'infirmier(e) pratiquant le geste sont alors prédominants. Il existe toutefois des systèmes permettant de remplacer  la compression manuelle, mais qui présentent plusieurs inconvénients : pression invariable, réglage imprécis avec risque d'effet garrot, déplacement du dispositif au cours de la compression, risque de détachement du bracelet.

Deux infirmières du service d’hémodialyse, Mmes Kassim et Perrin, ont initié le projet de développer, avec le Dr Devillard, un nouveau dispositif médical de compression, qui soit à la fois efficace, confortable et sécurisé.

Un premier volet de ce travail a été confié aux élèves de l’Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC), dans le cadre de leur stage hospitalier. Ces derniers ont permis la définition fonctionnelle du besoin et la conception assistée par ordinateur du futur dispositif. Constitué d’une vis de compression montée sur un brassard, il permettra un réglage de la pression grâce à un système de molette. Mais encore faut-il savoir quelle pression doit être exercée. Or, après analyse des publications scientifiques,  il s’avère qu’aucune information n’est actuellement disponible quant à la pression exercée par les infirmières lors de la compression des abords vasculaires.

L’entreprise Biotika, incubateur ISIFC de projets en biomédical, et le centre d’investigation clinique du CHU de Besançon (Inserm CIC 1431) ont donc conçu, en amont du dispositif final, un système de mesure spécifique qui permettra de conduire l’étude clinique nécessaire au recueil de cette donnée indispensable au réglage précis du futur dispositif. Aujourd’hui, ce système de mesure de pression est créé.  Des ajustements sont en cours suite à l’enquête menée auprès des infirmiers quant à son utilisabilité et son ergonomie. Le protocole de l’étude est en cours de rédaction et l’étude portant sur la pression à exercer, avec test du dispositif de mesure sur le patient, sera conduite après recueil des accords des autorités compétentes : CNIL, CPP...

C’est seulement à l’issue de cette étude, que le dispositif de compression pourra être finalisé. Et il devra à son tour faire l’objet d’une étude clinique et de diverses démarches légales avant obtention de l’autorisation  de mise sur le marché.

A terme, le dispositif de compression permettra d’optimiser le temps de travail infirmier tout en donnant aux patients d’avantage d’autonomie.

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Choisir sa fin de vie ?
Recherche

Mai 2018

Choisir sa fin de vie ?

Alors que viennent de s’achever les états généraux de la bioéthique, un ciné-débat est organisé le 15 juin 2018 par Régis Aubry, Aline Chassagne, Florence Mathieu-Nicot et Armand Dirand (1) autour des questions posées...

En savoir plus

L’étude ICE se dote d’une plateforme web
Recherche

Mai 2018

L’étude ICE se dote d’une plateforme web

En France près de 4 millions de personnes (conjoint, famille, ami, voisin) apportent une aide régulière à un proche âgé de plus de 60 ans. Alors que ces aidants occupent une place centrale dans la prise en charge, le...

En savoir plus

Ciné-débat autour de la fin de vie
Recherche

Mai 2018

Ciné-débat autour de la fin de vie

Introduit par le film d’Anne Kunvari Le moment et la manière, le débat ouvert au public et en présence de la réalisatrice, abordera les enjeux des demandes d'euthanasie et de suicide assisté formulées par les malades. ...

En savoir plus

Explosion des maladies respiratoires : détecter les premiers signes
Recherche

Mars 2018

Explosion des maladies respiratoires : détecter les premiers signes

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie sournoise qui raccourcit le souffle insensiblement, année après année. Lorsqu’on s’en aperçoit, il est souvent déjà trop tard : les dégâts sont...

En savoir plus

Sommes-nous prédisposés à la dépendance aux jeux d’argent en ligne ?
Recherche

Mars 2018

Sommes-nous prédisposés à la dépendance aux jeux d’argent en ligne ?

Pour tenter de répondre à cette question, le CHU recherche 20 joueurs de poker en ligne. Les services de psychiatrie et notamment l’équipe d’addictologie du CHU de Besançon conduisent plusieurs projets portant sur les...

En savoir plus

Certification ISO 9001 pour le centre d’investigation clinique
Recherche

Février 2018

Certification ISO 9001 pour le centre d’investigation clinique

Le Centre d'Investigation Clinique du CHU de Besançon (Inserm CIC-1431,) vient d'être certifié ISO 9001 version 2015 pour l'ensemble de ses activités de gestion des projets de recherche clinique : expertise et sélection,...

En savoir plus