Logo

Easypédia : un projet innovant qui pourrait améliorer la prise en charge de l’enfant en détresse vitale

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Easypédia : un projet innovant qui pourrait améliorer la prise en charge de l’enfant en détresse vitale

Février 2021

En 2018, Pauline Ecoffet*, puéricultrice en réanimation infantile, décide de participer au Hacking Health de Besançon pour relever un défi : étudier la faisabilité d’un outil informatique pour former et aider les équipes médicales et non médicales, lors de la prise en charge d'enfants en détresse vitale. Accompagné par Biotika®, le projet avance et un premier diagramme d’utilisation, qui doit encore être amélioré, est réalisé. 

Pour cela, avec le soutien du centre d’investigation clinique du CHU de Besançon, Mme Ecoffet a récemment obtenu un financement dans le cadre de l’Appel à Projet PARAmédical « APPARA » du GIRCI EST.

Dès l’admission en réanimation infantile d’un enfant en détresse vitale, son état de santé est déterminé après analyse de ses paramètres vitaux : fréquence cardiaque, tension artérielle, fréquence respiratoire, entre autres. Connaître ces données qui varient selon l’âge de l’enfant, permet d’anticiper la décompensation de l’enfant et de prévenir l’arrêt cardiaque.

La posologie des médicaments à administrer dans l’urgence est quant à elle calculée en fonction du poids de l’enfant. La personne en charge de tous ces calculs doit donc opérer au plus vite, dans un contexte de forte tension et ce, alors même que les résultats obtenus vont déterminer toute une partie de la prise en charge de l’enfant.

Le projet porte donc sur la création d’un outil informatique qui assurera les calculs des constantes et des doses de médicaments à administrer en garantissant leur parfaite exactitude ; accompagnera les soignants dans la prise en charge de l’arrêt cardiaque en donnant des directives en temps réel ; assurera une traçabilité des actions réalisées afin de connaître exactement le déroulement de toutes les étapes de la réanimation ; et enfin, garantira une meilleure formation des équipes à cette prise en charge.

A l’issue du week-end du marathon d’innovation Hacking Health de Besançon, un 1er prototype a été conçu.  

Il a évolué dans le cadre d’une collaboration avec Biotika® et participe désormais à la formation des équipes en leur permettant d’acquérir, par la simulation, les réflexes à mettre en œuvre pour de telles prises en charge.

Avec l’aide du centre d'investigation clinique du CHU de Besançon, Mme Ecoffet a récemment décroché un nouveau financement qui contribuera à évaluer l’efficacité de cet outil en comparant le nombre et le type d’erreurs commises lors de la prise en charge de l’urgence vitale en pédiatrie (calculs des doses de médicaments de l’urgence et respect des algorithmes de prise en charge de l’arrêt cardiaque) avant et après formation par la simulation. Le projet évaluera également l’impact de l’utilisation d’Easypédia sur le stress des soignants confrontés à l’urgence vitale. Il s’agit là d’une phase essentielle pour démontrer l’efficacité du logiciel et identifier les éventuelles améliorations nécessaires.

Il faudra environ encore trois années pour finaliser ce logiciel et accomplir les démarches règlementaires inhérentes à un tel dispositif.

Mais à terme, détachés des contraintes chronophages que sont les calculs, la traçabilité et pouvant se référer à un outil simple en cas de situation stressante, les soignants pourront être davantage disponibles et centrés sur les soins vitaux à apporter à l'enfant. Le logiciel permettra une meilleure prise en charge de l'enfant tout en réduisant le stress des soignants.

Si tous ces objectifs sont atteints, ce logiciel sera installé dans les CHU mais aussi dans de petites structures, moins rompues à la prise en charge des jeunes patients en urgence vitale.

----

*Pauline Ecoffet est infirmière puéricultrice au CHU de Besançon. Elle est également formatrice en réanimation avancée néonatale et pédiatrique. Elle a créé l’association Sauv’QUI PEUT, dont elle est présidente, pour mener à bien ce projet innovant. L’association est soutenue par des dons de particuliers, une subvention BFC numérique de la Région Bourgogne Franche-Comté et par le Rotary Alsace Franche-Comté.

A lire aussi :

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes

L’étude REALYSA vise à collecter des données épidémiologiques, cliniques et biologiques de patients adultes atteints de lymphomes pour mieux comprendre et prendre en charge ces maladies complexes. Depuis le lancement de...

En savoir plus

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS

L’asthme sévère est une forme rare et grave d’asthme (3% à 6% des asthmes) impactant fortement la qualité de vie des patients. Il est responsable en France d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et 1 000 décès/an.

...

En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial

Le site Expertscape permet d’identifier des scientifiques ayant une expertise en sciences de la vie parmi plusieurs milliers de disciplines. Le Pr Wendling est classé dans le top 10 des experts mondiaux et le Pr Prati dans...

En savoir plus

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os...

En savoir plus

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes...

En savoir plus

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?

A Besançon comme à Dijon, peut-être serez-vous prochainement sollicité pour répondre à quelques questions sur votre rapport aux espaces verts : A quelle fréquence vous rendez-vous dans des parcs ? Que préférez-vous y faire...

En savoir plus