Logo

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Juillet 2020

Une nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon montre que la vascularisation sanguine pulmonaire peut être diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles.

De nombreuses études ont validé l’intérêt du scanner thoracique dans le diagnostic des atteintes pulmonaires dues au SARS-CoV-2. Cependant, pour des patients nécessitant une assistance respiratoire, cet examen peut donner une image - faussement rassurante - de poumons peu atteints.

Pour ces patients présentant des signes de pneumopathie sévère, l’équipe des Pr Sébastien Aubry et Pr Eric Delabrousse avait alors choisi de remplacer le scanner thoracique par un angioscanner pulmonaire : un scanner avec injection de produit de contraste dans les artères pulmonaires. Cet examen permet de détecter d’éventuelles occlusions des artères pulmonaires. Les résultats, qui avaient permis d’établir un lien entre des occlusions de artères pulmonaires et COVID-19, incitaient à procéder à une recherche de caillots dans les artères pulmonaires par angioscanner thoracique en présence de signes cliniques de gravité.

Un article de cette même équipe publié dans la revue Quantitative Imaging in Medicine and Surgery (QIMS) vient confirmer ces résultats et apporter un éclairage supplémentaire. L’originalité des travaux réside ici dans l’utilisation d’une innovation technologique récente du scanner pour analyser les poumons des patients atteints de COVID-19 : l’acquisition en double énergie, technologie qui permet de caractériser avec une grande précision la répartition du produit de contraste dans les poumons.

Cette nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon confirme la prévalence élevée de patients présentant des caillots obstruant les artères pulmonaires. Et surtout, elle montre que la vascularisation des poumons des patients atteints du COVID-19 est très hétérogène et qu’il existe des zones où la vascularisation sanguine est diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles. Ceci pourrait être expliqué par des troubles de la microvascularisation pulmonaire dus au COVID-19.

Photo, de gauche à droite : Dr Julien Behr, Pr Sébastien Aubry, Andreas Busse-Coté, Dr Paul Calame, Pr Eric Delabrousse, Dr Franck Grillet.

COVID-19 pneumonia: microvascular disease revealed on pulmonary dual-energy computed tomography angiography – Quant Imaging Med Surg 2020

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Leucémie : une nouvelle avancée de taille pour l’équipe de recherche bisontine
Actu générale - Recherche

Février 2021

Leucémie : une nouvelle avancée de taille pour l’équipe de recherche bisontine

Après plus de six années de travaux effectués sur l’une des leucémies les plus mortelles, un programme de recherche mené au sein de l’Etablissement Français du Sang de Bourgogne-FrancheComté (EFS BFC) avec le CHU de...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec Daniel Wendling
Actu générale - Recherche

Février 2021

Profession chercheur : RDV avec Daniel Wendling

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche

En savoir plus

Easypédia : un projet innovant qui pourrait améliorer la prise en charge de l’enfant en détresse vitale
Actu générale - Recherche

Février 2021

Easypédia : un projet innovant qui pourrait améliorer la prise en charge de l’enfant en détresse vitale

En 2018, Pauline Ecoffet*, puéricultrice en réanimation infantile, décide de participer au Hacking Health de Besançon pour relever un défi : étudier la faisabilité d’un outil informatique pour former et aider les équipes...

En savoir plus

Hacking Health de Besançon : 5e édition en octobre
Actu générale - Recherche

Janvier 2021

Hacking Health de Besançon : 5e édition en octobre

Le 5e marathon d’innovation ouverte en santé se tiendra à l’UFR Santé de Besançon du 1er au 3 octobre 2021.

En savoir plus

Le projet COV-RECUP
Actu générale - Recherche

Décembre 2020

Le projet COV-RECUP

COV-RECUP est un projet de recherche qui vise à évaluer les séquelles respiratoires du coronavirus chez les patients ayant présenté des formes sévères. Dans Profession chercheur, le Dr Claudé vous présente en 3 mn les...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet
Actu générale - Recherche

Profession chercheur : RDV avec Didier Hocquet

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus