Logo

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Juillet 2020

Une nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon montre que la vascularisation sanguine pulmonaire peut être diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles.

De nombreuses études ont validé l’intérêt du scanner thoracique dans le diagnostic des atteintes pulmonaires dues au SARS-CoV-2. Cependant, pour des patients nécessitant une assistance respiratoire, cet examen peut donner une image - faussement rassurante - de poumons peu atteints.

Pour ces patients présentant des signes de pneumopathie sévère, l’équipe des Pr Sébastien Aubry et Pr Eric Delabrousse avait alors choisi de remplacer le scanner thoracique par un angioscanner pulmonaire : un scanner avec injection de produit de contraste dans les artères pulmonaires. Cet examen permet de détecter d’éventuelles occlusions des artères pulmonaires. Les résultats, qui avaient permis d’établir un lien entre des occlusions de artères pulmonaires et COVID-19, incitaient à procéder à une recherche de caillots dans les artères pulmonaires par angioscanner thoracique en présence de signes cliniques de gravité.

Un article de cette même équipe publié dans la revue Quantitative Imaging in Medicine and Surgery (QIMS) vient confirmer ces résultats et apporter un éclairage supplémentaire. L’originalité des travaux réside ici dans l’utilisation d’une innovation technologique récente du scanner pour analyser les poumons des patients atteints de COVID-19 : l’acquisition en double énergie, technologie qui permet de caractériser avec une grande précision la répartition du produit de contraste dans les poumons.

Cette nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon confirme la prévalence élevée de patients présentant des caillots obstruant les artères pulmonaires. Et surtout, elle montre que la vascularisation des poumons des patients atteints du COVID-19 est très hétérogène et qu’il existe des zones où la vascularisation sanguine est diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles. Ceci pourrait être expliqué par des troubles de la microvascularisation pulmonaire dus au COVID-19.

Photo, de gauche à droite : Dr Julien Behr, Pr Sébastien Aubry, Andreas Busse-Coté, Dr Paul Calame, Pr Eric Delabrousse, Dr Franck Grillet.

COVID-19 pneumonia: microvascular disease revealed on pulmonary dual-energy computed tomography angiography – Quant Imaging Med Surg 2020

A lire aussi :

Financement de 6 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

Financement de 6 nouveaux projets de recherche

Le CHU obtient cette année le financement de 6 nouveaux appels à projets DGOS.
Chaque année, le ministère de la Santé lance, via la Direction générale de l’offre de soins, sa campagne d’appels à projets de recherche...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM

Rendez-vous avec Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie, coordinatrice de l’implantation du NIDCAP à l’hôpital, et Agnès Clément, kinésithérapeute en réanimation infantile et néonatologie, toutes deux certifiées...

En savoir plus

Retour sur le séminaire commun des CIC Dijon Besançon
Recherche

Juillet 2022

Retour sur le séminaire commun des CIC Dijon Besançon

Après une interruption et pour la 2e année consécutive, les centres d’investigation clinique (CIC) des CHU de Besançon et Dijon ont organisé un séminaire commun. Cette manifestation s’est tenue le 29 juin 2022, à Besançon...

En savoir plus

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association le Don du souffle
Actu générale - Recherche

Juin 2022

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association le Don du souffle

L’association bisontine Le don du souffle, présidée par le professeur Gilles Capellier, accorde une bourse à deux projets de recherche portés par des médecins du CHU de Besançon pour un montant total de 35 034 €.

...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR : RDV AVEC LE Dr Raphaël ANXIONNAT
Actu générale - Recherche

Juin 2022

PROFESSION CHERCHEUR : RDV AVEC LE Dr Raphaël ANXIONNAT

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

UMQVC : une alliée efficace pour la recherche en oncologie
Actu générale - Recherche

Juin 2022

UMQVC : une alliée efficace pour la recherche en oncologie

Fondée en 1964, l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) est la principale organisation professionnelle au monde pour les médecins, chercheurs et spécialistes dans le domaine de l’oncologie.

Grand rendez-vous annuel...

En savoir plus

Venez visiter le Showroom de l’innovation
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Venez visiter le Showroom de l’innovation

Le showroom de l’innovation se tiendra le 2 juin, au CHU de Besançon. C’est l’opportunité de découvrir des projets innovants pour la santé de demain.

En savoir plus

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif

C’est une découverte qui pourrait avoir de grandes conséquences dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif et par la suite contre d’autres cancers. Le laboratoire de l’université EPILAB vient d’isoler deux...

En savoir plus

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Mai 2022

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche

Chaque année, la région Bourgogne - Franche-Comté finance des projets de recherche dans le cadre de son appel à projets Amorçage. Il s’agit ainsi de soutenir l’initiation de projets originaux et innovants sur de nouveaux...

En savoir plus

Projet MASSAI
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Projet MASSAI

Découvrez le projet MASSAI qui s’intéresse aux enjeux éthiques liés à l’implantation de l’intelligence artificielle au bloc opératoire, pour améliorer davantage encore la sécurité des patients.

En savoir plus