Logo

COVID-19 et grossesse : quels sont les risques de transmission mère-enfant ?

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

COVID-19 et grossesse : quels sont  les risques de transmission mère-enfant ?

Mai 2020

COVID-19 : quels sont les risques de transmission de la mère à l’enfant pendant la grossesse et pendant l’accouchement ?
C’est la question à laquelle le projet TRANSCOVID, porté par le CHU de Besançon, souhaite apporter une réponse.

Cette étude vise à évaluer le risque de transmission mère-enfant du virus SARS Cov-2 chez les futures mères Covid-19 positives et à confirmer que l'accouchement par voie vaginale est possible sans augmenter le risque de contamination du nouveau-né. Ce projet vise également à étudier la transmission d'anticorps maternels au bébé. En effet, deux types d'anticorps sont susceptibles d'être retrouvés : des anticorps produits directement par le bébé qui pourraient signifier qu'il a rencontré le virus durant la grossesse, et des anticorps maternels qui pourraient conférer au bébé une immunité protectrice durant les premières semaines de vie.

Dans le contexte de l’épidémie, compte tenu du manque de données dans la littérature et de l'urgence sanitaire, de nombreuses équipes médicales ont modifié leur protocole de prise en charge des femmes enceintes Covid-19 positives en réalisant systématiquement, en soins courants, des prélèvements à la naissance pour rechercher une contamination du nouveau-né. L'analyse de ces prélèvements et des données de santé des mères permettra de répondre aux questions soulevées.

Il s'agit d'une étude multicentrique qui portera également sur les données recueillies dans des centres hospitaliers de trois régions françaises initialement parmi les plus touchées par l'épidémie : Bourgogne Franche-Comté (CHU de Besançon, CHU de Dijon, Hôpital Nord Franche-Comté et Groupe Hospitalier de la Haute Saône), Grand-Est (CHU de Nancy, CHU de Reims, CH de Mulhouse et CHR Metz-Thionville), Auvergne-Rhône-Alpes (CHU de Grenoble et CH d’Annecy). Au total, onze maternités participent à ce projet. Toutes les femmes infectées par le SARS Cov-2 durant la grossesse et accouchant en 2020 dans l’une des maternités impliquées pourront être inclues, que l’infection soit survenue au 1er,2e ou 3e trimestre de grossesse ou découverte au cours de l’accouchement.

Les connaissances actuelles sur cette transmission sont plutôt rassurantes et laisseraient penser que le risque est très faible. Les chercheurs espèrent confirmer l’absence de risque de transmission materno-fœtale du SARS-CoV-2 lors de la grossesse et démontrer la sécurité de l’accouchement par voie basse. Le projet prévoit également d’étudier la réponse immunitaire des femmes enceintes face au Covid-19. Actuellement, nous ne savons pas si les femmes enceintes sont capables de produire une quantité d’anticorps suffisante pour espérer une transmission au bébé à travers le placenta. La transmission d’anticorps maternels au nouveau-né serait en faveur d’une immunité acquise des nouveaux nés pouvant les protéger des infections sévères à Covid-19 durant les premières semaines de vie.

L’étude TRANSCOVID a été retenue dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique COVID du GIRCI EST et validée par la DGOS après consultation du consortium REACTing*. Portée par le Docteur Nicolas Mottet, elle est financée par le ministère des Solidarités et de la Santé.

* REACTing : consortium multidisciplinaire rassemblant des équipes et laboratoires d'excellence, ayant pour mission la préparation et la coordination de la recherche pour faire face aux crises sanitaires liées aux maladies infectieuses émergentes.

Photo : Freepick.com

A lire aussi :

R.COM n°31
Recherche

R.COM n°31

Le dernier numéro de la revue du CHU de Besançon “R.com Recherche” est en ligne. 

En savoir plus

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET
Recherche

Janvier 2022

Troubles psychotiques : le CHU de Besançon est membre du réseau de recherche F-PsyNET

Labellisé F-CRIN en 2022, piloté par les Prs Pierre-Michel Llorca (CHU de Clermont-Ferrand – Institut Pascal) et Renaud Jardri (Lille neurosciences & Cognition, CHRU de Lille), F-PsyNET (French Psychosis Network) est un...

En savoir plus

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux
Recherche

Janvier 2022

Bio Innovation : le centre d’investigation clinique a intégré les locaux

Bio Innovation est un centre de développement localisé sur le site des Hauts-du-Chazal ayant pour vocation de rapprocher les acteurs publics et privés de la recherche afin de favoriser la maturation de projets de...

En savoir plus

HARMI, un projet ciblé sur les microbes
Actu générale - Recherche

Janvier 2022

HARMI, un projet ciblé sur les microbes

Le projet HARMI* est l’un des 15 lauréats de l’appel à projets national ExcellencES. Porté par l’université Bourgogne Franche-Comté, il vise une connaissance optimale des microbes et de leurs interactions avec d’autres...

En savoir plus

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

REALYSA - une cohorte nationale unique en France pour des projets de recherche sur les lymphomes

L’étude REALYSA vise à collecter des données épidémiologiques, cliniques et biologiques de patients adultes atteints de lymphomes pour mieux comprendre et prendre en charge ces maladies complexes. Depuis le lancement de...

En savoir plus

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS
Actu générale - Recherche

Décembre 2021

Asthme sévère : le service de pneumologie du CHU de Besançon intègre le réseau national CRISALIS

L’asthme sévère est une forme rare et grave d’asthme (3% à 6% des asthmes) impactant fortement la qualité de vie des patients. Il est responsable en France d’environ 600 000 journées d’hospitalisation et 1 000 décès/an.

...

En savoir plus

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Spondylarthrite ankylosante : le CHU de Besançon classé en 23e position au niveau mondial

Le site Expertscape permet d’identifier des scientifiques ayant une expertise en sciences de la vie parmi plusieurs milliers de disciplines. Le Pr Wendling est classé dans le top 10 des experts mondiaux et le Pr Prati dans...

En savoir plus

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine
Actu générale - Recherche

Octobre 2021

Projet AmniOST : une nouvelle indication thérapeutique de la membrane amniotique humaine

L’ostéochimionécrose est une complication connue engendrée par différents traitements pourtant incontournables. La mâchoire, de par ses caractéristiques anatomiques (vascularisation, support pour les dents…), est un os...

En savoir plus

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

Un traitement complémentaire de la maladie d’Alzheimer : stimulation magnétique transcrânienne répétitive

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative grave, caractérisée par une perte progressive de la mémoire et d’autres fonctions cognitives. Elle est la forme de démence la plus fréquente chez les personnes...

En savoir plus

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?
Actu générale - Recherche

Septembre 2021

L’usage et la perception que l’on a des espaces verts impactent-ils sur notre santé ?

A Besançon comme à Dijon, peut-être serez-vous prochainement sollicité pour répondre à quelques questions sur votre rapport aux espaces verts : A quelle fréquence vous rendez-vous dans des parcs ? Que préférez-vous y faire...

En savoir plus