Logo

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Avril 2020

Le CHU de Besançon participe à l’étude CoV-CONTACT initiée par l’Inserm et promue par l’AP-HP. Cette étude nationale multicentrique est menée afin de mieux comprendre la transmission interhumaine du coronavirus responsable du Covid-19.

Elle consiste en un suivi des sujets « contacts » n’ayant pas appliqué les mesures barrières (parmi lesquels les professionnels de santé), et ayant eu un contact rapproché sans mesure de protection (sans masque) avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 10 derniers jours. Son objectif principal est d’estimer le délai d'excrétion du virus au niveau nasopharyngé depuis le jour du premier contact à risque modéré/élevé et jusqu'à 14 jours après le dernier contact à risque modéré/élevé. En clair quel est le délai à partir duquel des particules virales sont retrouvées au niveau de la sphère ORL ? L’étude permettra de recueillir des informations précieuses pour estimer à partir de quand une personne infectée est contagieuse.

Les autres objectifs de l’étude sont :

- d’estimer le délai d’apparition de symptômes évocateurs d'une infection par le SARS-CoV-2 ;
- d’identifier les facteurs, y compris génétiques, liés au porteur du virus, tant en ce qui concerne le délai d’excrétion nasopharyngée du virus que le délai d'apparition de symptômes évocateurs de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets contacts présentant un symptôme évocateur de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets qui développent une réponse immunitaire au virus (recherche d’anticorps par sérologie coronavirus SARS-CoV-2).

Pour cela les participants se verront faire des prises de sang pour la recherche d’anticorps dirigés contre le coronavirus, ils seront invités à surveiller leurs symptômes pendant les semaines suivant le contact et pourront faire l’objet de prélèvements nasopharyngés (sans obligation) selon le calendrier suivant (cliquer sur le visuel pour visualiser en grand format) :

Cette étude doit inclure au total 300 sujets. Au CHU de Besançon, les investigateurs - le Pr Catherine Chirouze et le Dr Kevin Bouiller - visent l’inclusion de 10 à 20 patients. Cette étude est conduite en collaboration avec le laboratoire de virologie et le centre d’investigation clinique Inserm CIC 1431 du CHU.

Pour participer à cette étude, adressez un mail à :
kbouiller[at]chu-besancon[dot]fr et maxime.desmarets@univ-fcomte.fr

A lire aussi :

Projet SAIAD : point d’étape
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Projet SAIAD : point d’étape

Le néphroblastome, également appelé tumeur de Wilms, est la tumeur rénale maligne la plus fréquente de l’enfant. En France, cette tumeur représente environ 8 % des cancers pédiatriques, soit environ une centaine de...

En savoir plus

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Comment optimiser le recours aux soins palliatifs en cardiologie ?

Certaines pathologies cardiaques, et tout particulièrement l’insuffisance cardiaque, se caractérisent par un déclin progressif du patient après une trajectoire alternant des phases de décompensation aigues et des phases...

En savoir plus

Hacking Health Besançon : retour en images
Actu générale - Recherche

Novembre 2022

Hacking Health Besançon : retour en images

La 6e édition du Hacking Health Besançon s’est terminée le 16 octobre. Retour en images sur cette édition détonante !

En savoir plus

Et les lauréats sont...
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Et les lauréats sont...

Il y a tout juste 15 ans, le CHU de Besançon lançait son premier appel à projets interne de recherche, financé sur fonds propres : l’API 3A, renouvelé tous les ans. Depuis ce début d’année, le CHU finance également un...

En savoir plus

20 nouveaux défis à relever !
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

20 nouveaux défis à relever !

Le 6e marathon d’innovation ouverte en santé se tiendra ce week-end, du 14 au 16 octobre, à l'UFR Santé.
Hacking Health Besançon, événement co-organisé par Grand Besançon Métropole, le CHU de Besançon, l’Université de...

En savoir plus

Confinement, fin de vie et mort dans les EHPAD pendant la 1re vague de Covid-19 : retour sur l’étude COVIDEHPAD
Actu générale - Recherche

Octobre 2022

Confinement, fin de vie et mort dans les EHPAD pendant la 1re vague de Covid-19 : retour sur l’étude COVIDEHPAD

25 mars 2020 : la Plateforme nationale de recherche sur la fin de vie est mandatée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour conduire une étude nationale sur la situation vécue...

En savoir plus

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Cancer de la prostate : Messieurs, à vos abdos !

Le cancer de la prostate est le premier cancer masculin, il tue environ 9000 personnes par an. Le traitement de référence, lorsqu'il n'y a pas de métastase, consiste à ôter la prostate et les vésicules séminales. C'est-ce...

En savoir plus

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux
Actu générale - Recherche

Septembre 2022

Vers une prise en charge robotisée des infarctus cérébraux

Les infarctus cérébraux constituent la première cause d’invalidité dans le monde, notamment en raison du délai de prise en charge des patients éloignés des centres proposant des procédures de neuroradiologie...

En savoir plus

Financement de 6 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

Financement de 6 nouveaux projets de recherche

Le CHU obtient cette année le financement de 6 nouveaux appels à projets DGOS.
Chaque année, le ministère de la Santé lance, via la Direction générale de l’offre de soins, sa campagne d’appels à projets de recherche...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM

Rendez-vous avec Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie, coordinatrice de l’implantation du NIDCAP à l’hôpital, et Agnès Clément, kinésithérapeute en réanimation infantile et néonatologie, toutes deux certifiées...

En savoir plus