Logo

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Avril 2020

Le CHU de Besançon participe à l’étude CoV-CONTACT initiée par l’Inserm et promue par l’AP-HP. Cette étude nationale multicentrique est menée afin de mieux comprendre la transmission interhumaine du coronavirus responsable du Covid-19.

Elle consiste en un suivi des sujets « contacts » n’ayant pas appliqué les mesures barrières (parmi lesquels les professionnels de santé), et ayant eu un contact rapproché sans mesure de protection (sans masque) avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 10 derniers jours. Son objectif principal est d’estimer le délai d'excrétion du virus au niveau nasopharyngé depuis le jour du premier contact à risque modéré/élevé et jusqu'à 14 jours après le dernier contact à risque modéré/élevé. En clair quel est le délai à partir duquel des particules virales sont retrouvées au niveau de la sphère ORL ? L’étude permettra de recueillir des informations précieuses pour estimer à partir de quand une personne infectée est contagieuse.

Les autres objectifs de l’étude sont :

- d’estimer le délai d’apparition de symptômes évocateurs d'une infection par le SARS-CoV-2 ;
- d’identifier les facteurs, y compris génétiques, liés au porteur du virus, tant en ce qui concerne le délai d’excrétion nasopharyngée du virus que le délai d'apparition de symptômes évocateurs de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets contacts présentant un symptôme évocateur de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets qui développent une réponse immunitaire au virus (recherche d’anticorps par sérologie coronavirus SARS-CoV-2).

Pour cela les participants se verront faire des prises de sang pour la recherche d’anticorps dirigés contre le coronavirus, ils seront invités à surveiller leurs symptômes pendant les semaines suivant le contact et pourront faire l’objet de prélèvements nasopharyngés (sans obligation) selon le calendrier suivant (cliquer sur le visuel pour visualiser en grand format) :

Cette étude doit inclure au total 300 sujets. Au CHU de Besançon, les investigateurs - le Pr Catherine Chirouze et le Dr Kevin Bouiller - visent l’inclusion de 10 à 20 patients. Cette étude est conduite en collaboration avec le laboratoire de virologie et le centre d’investigation clinique Inserm CIC 1431 du CHU.

Pour participer à cette étude, adressez un mail à :
kbouiller[at]chu-besancon[dot]fr et maxime.desmarets@univ-fcomte.fr

A lire aussi :

Financement de 6 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

Financement de 6 nouveaux projets de recherche

Le CHU obtient cette année le financement de 6 nouveaux appels à projets DGOS.
Chaque année, le ministère de la Santé lance, via la Direction générale de l’offre de soins, sa campagne d’appels à projets de recherche...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM
Actu générale - Recherche

Juillet 2022

PROFESSION CHERCHEUR#7 : l'étude PREPALIM

Rendez-vous avec Sandrine Boillot, puéricultrice en néonatologie, coordinatrice de l’implantation du NIDCAP à l’hôpital, et Agnès Clément, kinésithérapeute en réanimation infantile et néonatologie, toutes deux certifiées...

En savoir plus

Retour sur le séminaire commun des CIC Dijon Besançon
Recherche

Juillet 2022

Retour sur le séminaire commun des CIC Dijon Besançon

Après une interruption et pour la 2e année consécutive, les centres d’investigation clinique (CIC) des CHU de Besançon et Dijon ont organisé un séminaire commun. Cette manifestation s’est tenue le 29 juin 2022, à Besançon...

En savoir plus

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association le Don du souffle
Actu générale - Recherche

Juin 2022

Deux médecins du CHU lauréats de la bourse de recherche de l’association le Don du souffle

L’association bisontine Le don du souffle, présidée par le professeur Gilles Capellier, accorde une bourse à deux projets de recherche portés par des médecins du CHU de Besançon pour un montant total de 35 034 €.

...

En savoir plus

PROFESSION CHERCHEUR : RDV AVEC LE Dr Raphaël ANXIONNAT
Actu générale - Recherche

Juin 2022

PROFESSION CHERCHEUR : RDV AVEC LE Dr Raphaël ANXIONNAT

Profession chercheur, la mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

UMQVC : une alliée efficace pour la recherche en oncologie
Actu générale - Recherche

Juin 2022

UMQVC : une alliée efficace pour la recherche en oncologie

Fondée en 1964, l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) est la principale organisation professionnelle au monde pour les médecins, chercheurs et spécialistes dans le domaine de l’oncologie.

Grand rendez-vous annuel...

En savoir plus

Venez visiter le Showroom de l’innovation
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Venez visiter le Showroom de l’innovation

Le showroom de l’innovation se tiendra le 2 juin, au CHU de Besançon. C’est l’opportunité de découvrir des projets innovants pour la santé de demain.

En savoir plus

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif
Actu générale - Recherche

Mai 2022

Avancée majeure dans la recherche contre le cancer du sein triple négatif

C’est une découverte qui pourrait avoir de grandes conséquences dans la lutte contre le cancer du sein triple négatif et par la suite contre d’autres cancers. Le laboratoire de l’université EPILAB vient d’isoler deux...

En savoir plus

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche
Actu générale - Recherche

Mai 2022

La région Bourgogne - Franche-Comté finance 4 nouveaux projets de recherche

Chaque année, la région Bourgogne - Franche-Comté finance des projets de recherche dans le cadre de son appel à projets Amorçage. Il s’agit ainsi de soutenir l’initiation de projets originaux et innovants sur de nouveaux...

En savoir plus

Projet MASSAI
Actu générale - Recherche

Mars 2022

Projet MASSAI

Découvrez le projet MASSAI qui s’intéresse aux enjeux éthiques liés à l’implantation de l’intelligence artificielle au bloc opératoire, pour améliorer davantage encore la sécurité des patients.

En savoir plus