Logo

Cancer anal métastatique : nouveau traitement de référence

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Cancer anal métastatique : nouveau traitement de référence
Le cancer du canal anal métastatique est un cancer rare (environ 500 cas par an en France) mais son incidence est en constante augmentation et son issue est bien souvent fatale. Aucun traitement de référence n’avait fait ses preuves et les médecins se trouvaient démunis lorsque ces cancers étaient au stade métastatique ou résistaient à la radiochimiothérapie initiale.

Au sein du CHU de Besançon et de l’IRFC1, l’équipe d’oncologie médicale a choisi d’instaurer pour ses patients un nouveau protocole de chimiothérapie associant une molécule appelée Docetaxel (D) aux molécules de chimiothérapies conventionnelles : Cisplatine (C) et Fluorouracil (F).

Huit patients ont été traités en Franche-Comté par cette combinaison « DCF » entre 2005 et 2008. Quatre  d’entre eux sont encore à ce jour en situation de rémission complète. Cette étude relève de l’exceptionnel car elle suggère un taux de rémission complète de longue durée de 50% contre 1% auparavant.

Pour confirmer ces données, l’équipe de cancérologie a mis en place une étude clinique² coordonnée par le docteur Stefano Kim et le professeur Christophe Borg. Soixante-six patients ont ainsi été traités par cette nouvelle combinaison de chimiothérapies DCF dans 25 centres en France avec le soutien de groupes coopérateurs nationaux (GERCOR et FFCD). Les résultats de cette étude sont positifs et confirment l’observation initiale avec un taux de réponse complet de 44 %. A  un an, 47 % des patients sont en survie sans progression de leur maladie (contre moins de 15% avec les thérapeutiques standard).

L’association DCF, nouveau traitement de référence du cancer anal métastatique

Les résultats probants de cette étude, publiés dans le « Lancet Oncology », entraînent dès aujourd’hui une modification des pratiques thérapeutiques. La combinaison DCF s’impose désormais comme le nouveau traitement de référence dans cette pathologie, avec des répercussions bénéfiques sur la santé des patients.

Cette étude a également permis aux chercheurs de trouver de nouveaux marqueurs biologiques permettant de mieux comprendre la maladie et d’évaluer l’efficacité du traitement avec une simple prise du sang.

Enfin, dans plus de 90% des cas, les cancers du canal anal sont liés à une infection par le Papillomavirus humain (HPV). Les médecins oncologues souhaitent maintenant développer dans cette indication, une association combinant l’immunothérapie et la chimiothérapie DCF. L’étude clinique est d’ores et déjà en cours de réalisation et permettra de mieux comprendre les mécanismes d’action de ces thérapies dans les cancers liés au virus HPV.

1 : Institut régional fédératif du cancer, Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) composé par les établissements de santé publics et privés ayant une activité d'oncologie médicale et de radiothérapie en Franche-Comté. 

2 : Etude de phase multicentrique nationale II « Epitopes-HPV02 » (NCT01402842) promue par le CHU de Besançon et conduite avec le soutien du Groupe coopérateur multidisciplinaire en oncologie (GERCOR) et de la Fédération francophone de cancérologie digestive (FFCD).
Financements : fonds propres de l’équipe ; Appel à projet interne du CHU 2014 ; Ligue contre le cancer.

Publication : Kim S et al. Docetaxel, cisplatin, and fluorouracil chemotherapy for metastatic or unresectable locally recurrent anal squamous cell carcinoma (Epitopes-HPV02): a multicentre, single-arm, phase 2 study. Lancet Oncology July 2018. 

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

Et le prix « Excellence Recherche Cancer Territoire » est attribué à…
Actu générale - Recherche

Juillet 2019

Et le prix « Excellence Recherche Cancer Territoire » est attribué à…

Le CHU de Besançon s’est vu décerner le prix « Excellence Recherche Cancer Territoire » le 22 mai dernier, à l’occasion du salon Santé Expo organisé par la Fédération hospitalière de France (FHF).

...

En savoir plus

Hacking Health 2019 : 2e conférence inspirante
Actu générale - Recherche

Juin 2019

Hacking Health 2019 : 2e conférence inspirante

Peut-on vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Adotévi et l’UMR1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon, avec l’appui du Centre d’Investigation Clinique du CHU.
...

En savoir plus

Un dispositif artistique pour apprendre à gérer ses émotions
Actu générale - Recherche

Juin 2019

Un dispositif artistique pour apprendre à gérer ses émotions

C’est une idée originale, née de la rencontre entre Damien Gabriel, ingénieur de recherche au CHU de Besançon, et Guillaume Bertrand, artiste numérique : un dispositif mêlant art et neurosciences, qui permet de visualiser...

En savoir plus

Environnement & santé : rencontre avec des chercheurs
Actu générale - Recherche

Mai 2019

Environnement & santé : rencontre avec des chercheurs

Au CHU de Besançon, des chercheurs de différentes spécialités étudient l'impact de notre environnement sur la santé. A l'occasion de la journée mondiale de l'environnement, le CHU vous propose de rencontrer des acteurs...

En savoir plus

Découvrez en 4 minutes comment est organisée la recherche au CHU de Besançon
Recherche

Mai 2019

Découvrez en 4 minutes comment est organisée la recherche au CHU de Besançon

Garantir l’accès de chacun à des meilleures stratégies thérapeutiques et diagnostiques, ainsi qu’aux innovations médicales est une priorité pour le CHU de Besançon, véritable acteur de la recherche.
Pour cela, il s'appuie...

En savoir plus

Grossesse et environnement urbain : une étude en Bourgogne-Franche-Comté
Actu générale - Recherche

Mai 2019

Grossesse et environnement urbain : une étude en Bourgogne-Franche-Comté

Les polluants environnementaux représentent-ils un risque pour les femmes enceintes ?

En milieu urbain, la densité des sources de pollution combinée à un nombre élevé de riverains, et donc de femmes enceintes, constitue...

En savoir plus