Logo

Alliance régionale pour la médecine de demain : le projet MiMédi

Retrouvez le fil d'actualités recherche RSS

Alliance régionale pour la médecine de demain : le projet MiMédi
Les médicaments innovants (Médi) dont les médicaments de thérapie innovante, représentent un nouvel espoir pour de nombreux patients atteints de cancers, de maladies auto-immunes ou inflammatoires. Contrairement aux médicaments « classiques », ces thérapies de nouvelle génération sont élaborées à partir de composants du vivant (gènes, cellules ou tissus). A l’heure actuelle, la fabrication de ces Médi nécessite des technologies lourdes et un environnement complexe de production (salle blanche). Tout autant de verrous qui limitent la mise à disposition au plus grand nombre de ces produits associés à des couts de production très élevés.

Un projet associant des compétences en microtechniques (Mi) à celles de la production de médicaments innovants (Médi)

En Franche-Comté, dix partenaires académiques et industriels se sont donc fédérés autour du projet MiMédi dont l’objectif principal est la construction d’un bioréacteur pour une production de Médi qui soit maitrisée et à grande échelle. Ce bioréacteur « miniaturisera » et automatisera tout le processus de fabrication d’un Médi : de la multiplication, sélection et modification de cellules (par exemple sanguines) prélevées chez un patient jusqu’au conditionnement puis la libération du Médi qui sera administré à ce même patient. Ce système innovant, automatisé et modulable permettra une production de Médi optimisée et sécurisée pour une mise à disposition à moindre coût de ces traitements aux nombreux patients en attente de pouvoir en bénéficier.

Au terme de leur production et de leurs qualifications, les Médi ainsi produits seront évalués au CHU de Besançon pour leur sécurité et leur efficacité. Le Centre d’Investigation Clinique du CHU (CIC Inserm 1431) via son module « Biothérapies » concevra et conduira les études cliniques précoces de phase I et II nécessaires à l’évaluation clinique de ces nouveaux médicaments. Au travers du projet MiMédi, le CHU et son CIC s’inscrivent une nouvelle fois pleinement dans la dynamique de l’écosystème régional, au sein d’un projet alliant biothérapies et innovations technologiques pour contribuer à l’émergence de nouveaux traitements personnalisés pour un bénéfice direct tant pour les patients que pour le système de santé.

Le projet collaboratif MiMédI – Microtechniques (Mi) pour les Médicaments Innovants (Médi) – s’inscrit dans le cadre du programme de spécialisation intelligente (RIS3) d’un coût total de 13,6 M€ et financé à hauteur de 75 % par les fonds FEDER et cofinancé en partie par le fonds régional d’innovation Bourgogne Franche-Comté.

Il associe les sociétés ILSA, chef de file du projet, SMALTIS, AUREA Technology, Diaclone, BioExigence, MED’INN’ Pharma, ainsi que l’Etablissement Français du Sang Bourgogne Franche-Comté, l’institut FEMTO-ST (UMR 6174), l’UMR 1098 « Interactions Hôte-Greffon-Tumeur & Ingénierie Cellulaire et Génique », FEMTO Engineering et le CIC Inserm 1431 du CHU de Besançon.

Contacts :

Olivier Lehmann, ingénieur de recherche
Département AS2M - Automatique et Systèmes Micro-Mécatroniques
Institut FEMTO-ST - UMR CNRS 6174 – ENSMM / UFC / UTBM

Rolin Gwenaël, ingénieur de recherche
Inserm CIC 1431, CHU de Besançon

◄ Retour à la liste

A lire aussi :

CAR T-CELLS : vers une nouvelle immunothérapie pour combattre le cancer du sang et de la moelle
Actu générale - Recherche

Février 2019

CAR T-CELLS : vers une nouvelle immunothérapie pour combattre le cancer du sang et de la moelle

A Besançon, des chercheurs de l’Etablissement français du sang ont intégralement conçu, en collaboration avec le service d’hématologie du CHU, la première immunothérapie cellulaire ciblant IL1-RAP. L’efficacité de ce...

En savoir plus

Prématurité, alimentation et présence parentale
Actu générale - Recherche

Janvier 2019

Prématurité, alimentation et présence parentale

Chaque année, en France, plus de 60 000 enfants naissent prématurément, soit une naissance prématurée toutes les 9 minutes. Si d’importantes innovations thérapeutiques ont augmenté le pronostic vital de ces nouveau-nés...

En savoir plus

Hacking Health 2018 : retour en images
Actu générale - Recherche

Décembre 2018

Hacking Health 2018 : retour en images

Le 2e marathon d'innovation à Besançon a rassemblé du 19 au 21 octobre 2018 plus de 400 participants, avec 24 problématiques présentées et autant de solutions envisagées !

Retour en images sur ce week-end extraordinaire.

...

En savoir plus

UNE ALIMENTATION RICHE EN FROMAGE DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE PROTÉGERAIT DES ALLERGIES
Recherche

Décembre 2018

UNE ALIMENTATION RICHE EN FROMAGE DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE PROTÉGERAIT DES ALLERGIES

Une étude menée par le CHU de Besançon et l’Inra met en évidence l’intérêt d’une alimentation riche en fromage dès le plus jeune âge. Pour la première fois, est établie une association entre la consommation de fromage et...

En savoir plus

Comment est assurée la sécurité des personnes qui participent à un essai clinique ?
Recherche

Décembre 2018

Comment est assurée la sécurité des personnes qui participent à un essai clinique ?

La recherche clinique est un acte extrêmement encadré. La loi définit rigoureusement les modalités de protection des patients. Les essais cliniques sont contrôlés par le promoteur, par les autorités publiques compétentes...

En savoir plus

Hacking Health Besançon 2018 : bilan enthousiasmant !
Recherche

Octobre 2018

Hacking Health Besançon 2018 : bilan enthousiasmant !

Le Marathon d'innovation ouverte en santé, Hacking Health Besançon, s'est terminé dimanche 21 octobre par une remise des prix portée par l'enthousiasme des participants. Une nouvelle fois, l’alchimie a eu lieu : pendant 48...

En savoir plus