Logo

Soigner la dysfonction érectile : un traitement par ondes de choc régénérant et efficace

Soigner la dysfonction érectile : un traitement par ondes de choc régénérant et efficace

Septembre 2019

La dysfonction érectile est une incapacité persistante à obtenir et/ou maintenir une rigidité pénienne suffisante pour permettre un rapport sexuel satisfaisant depuis au moins trois mois. Ce trouble fonctionnel peut intervenir chez des hommes de moins de 40 ans comme chez des seniors de 75 ans. Cette pathologie a un impact sur la qualité de vie des patients et sur leur sexualité.

Depuis début 2019, le service d’urologie et d’andrologie du CHU est équipé de la machine Restoris Renova : un traitement par ondes de choc non invasif, non pharmacologique et indolore, qui agit sur la cause et non sur les symptômes de la dysfonction érectile. L’établissement bisontin est le seul centre de Bourgogne Franche-Comté à proposer cette technologie pour traiter cette pathologie.

Une technique indolore par ondes de choc
Le traitement par ondes de choc consiste à appliquer des micro-pulsations indolores de faible intensité au niveau de la verge du patient afin de faire proliférer les vaisseaux sanguins des corps caverneux, augmentant alors l'arrivée de sang dans la verge lors de l'érection. Ainsi, un mécanisme cellulaire se produit sous l’effet de la « shock wave therapy » pour aboutir à une régénération vasculaire. L’objectif final de la procédure est d’aider le patient à regagner en spontanéité dans ses rapports sexuels.

Un protocole efficace qui change la vie des patients
La prise en charge se déroule en moyenne sur 6 semaines à raison d’une séance de 30 minutes par semaine lors de la consultation avec le médecin andrologue. Les résultats sont observables pour le patient trois mois après le traitement. Au niveau tarifaire, le traitement est à la charge du patient tout comme le sont les traitements pharmacologiques pour ce type de trouble.
Concernant la réussite du protocole, la majorité des patients indiquent avoir retrouvé une activité sexuelle épanouie, bien que les résultats varient en fonction de la sévérité de la dysfonction érectile. En effet, certains patients s’avèrent partiellement répondeurs au traitement : cela a toutefois l’avantage de leur permettre de réduire les traitements oraux. A l’issue de la thérapeutique, les patients devront respecter quelques règles d’hygiène comme arrêter de fumer, faire du sport ou encore surveiller leur alimentation.

Le CHU de Besançon : établissement précurseur en andrologie
Grâce à ce procédé, les symptômes d’autres pathologies masculines telle que la maladie de Lapeyronie peuvent être traitées. Par ailleurs, le service utilise également des traitements comme des injections de collagénase enzymatique pour traiter la maladie de Lapeyronie et les dysfonctionnements érectiles.
Avec un andrologue référent des troubles de l’érection sur la région, le CHU se positionne comme précurseur de ces nouvelles thérapeutiques en Bourgogne Franche-Comté.

 

A lire aussi :

18 avril 2021 : Journée Européenne de vos Droits en Santé
Actu générale

Avril 2021

18 avril 2021 : Journée Européenne de vos Droits en Santé

Le 18 avril a lieu la Journée Européenne de vos Droits en Santé (JEDS). L’ensemble du réseau France Assos Santé se mobilise autour de cet événement pour informer les usagers de leurs droits en santé. Cette édition 2021...

En savoir plus

Bio Innovation : c’est parti !
Actu générale - Recherche

Mars 2021

Bio Innovation : c’est parti !

Mardi 30 mars, était inauguré BIO INNOVATION, tout nouveau centre de développement pour faciliter les preuves de concepts, favoriser la maturation de projets de recherche-développement et accélérer l’innovation dans le...

En savoir plus

Journée française de l’allergie : focus sur le nouveau centre d’allergologie du CHU
Actu générale

Mars 2021

Journée française de l’allergie : focus sur le nouveau centre d’allergologie du CHU

La prévalence des allergies a considérablement augmenté au cours des 20-30 dernières années dans les pays industrialisés : on estime aujourd’hui que 25 à 30 % de la population est concernée par une maladie allergique. Et...

En savoir plus

Un casque et des bulles pour gérer ses émotions
Actu générale - Recherche

Mars 2021

Un casque et des bulles pour gérer ses émotions

Le 08 mars, Damien Gabriel, ingénieur de recherche au CHU de Besançon, expliquait en vidéo le projet Deep Blue, qui vise à permettre à tout un chacun de contrôler ses émotions. Présenté dans le cadre de Lundisociable...

En savoir plus

Pose de la première pierre de l’Institut de formation de professions de santé
Actu générale

Mars 2021

Pose de la première pierre de l’Institut de formation de professions de santé

Le geste symbolique de pose de la première pierre du nouveau bâtiment de l’Institut de formation de professions de santé (IFPS) du CHU s’est traduit, le jeudi 11 mars, par la plantation d’un Ginko biloba, en présence...

En savoir plus

Enquête nationale périnatale du 15 au 21 mars 2021
Actu générale

Mars 2021

Enquête nationale périnatale du 15 au 21 mars 2021

Depuis une trentaine d’année, des enquêtes nationales périnatales (ENP) sont réalisées régulièrement, à la demande des services publics. L’enquête 2021 se déroulera en France du 15 au 21 mars.

En savoir plus

Mars bleu : visitez le « côlon tour® » virtuel
Actu générale

Mars 2021

Mars bleu : visitez le « côlon tour® » virtuel

A l’occasion de Mars bleu, mois de mobilisation contre le cancer colorectal, la Ligue Contre le Cancer a élaboré une plateforme virtuelle dédiée à l’exploration d’un côlon sous la forme d’un « voyage » pour comprendre les...

En savoir plus

Des tulipes s’invitent dans un projet de recherche
Actu générale - Recherche

Mars 2021

Des tulipes s’invitent dans un projet de recherche

La présence de bulbes de tulipes ayant été décrite dans la littérature comme constituant une source de contamination par des souches d’Aspergillus fumigatus résistantes aux antifongiques, des membres du service de...

En savoir plus

Leucémie : une nouvelle avancée de taille pour l’équipe de recherche bisontine
Actu générale - Recherche

Février 2021

Leucémie : une nouvelle avancée de taille pour l’équipe de recherche bisontine

Après plus de six années de travaux effectués sur l’une des leucémies les plus mortelles, un programme de recherche mené au sein de l’Etablissement Français du Sang de Bourgogne-FrancheComté (EFS BFC) avec le CHU de...

En savoir plus

Impression 3D médicale : la plateforme pluridisciplinaire I3DM souffle sa première bougie
Actu générale

Février 2021

Impression 3D médicale : la plateforme pluridisciplinaire I3DM souffle sa première bougie

Début 2020, le Pôle Investigation et Innovation Chirurgicales du CHU de Besançon s’est doté d’un outil innovant : une plateforme médicale de modélisation, de planification et d’impression 3D. Petite révolution pour les...

En savoir plus