Logo

Grossesses multiples et pollution de l'air : existe-t-il un lien entre polluants atmosphériques et croissance fœtale ?

Grossesses multiples et pollution de l'air : existe-t-il un lien entre polluants atmosphériques et croissance fœtale ?

Mars 2019

Plusieurs études ont établi un lien entre pollution de l’air élevée et troubles de la croissance foetale. Ces études portent sur des grossesses uniques (un foetus par grossesse), excluant quasi-systématiquement les grossesses multiples (plusieurs foetus par grossesse) qui présentent pourtant davantage de risques, en particulier d'accouchement prématuré et de troubles de la croissance foetale.
Une équipe de chercheurs des CHU de Besançon et Dijon a choisi d’analyser les effets de la pollution atmosphérique sur le déroulement de ces grossesses multiples. Une exposition au dioxyde d’azote (NO2), même à faible concentration, induirait un trouble de la croissance foetale.

Pour mener cette étude rétrospective, les 10 905 accouchements des femmes habitant la ville de Besançon ou l’aire urbaine de Dijon et ayant accouché dans les hôpitaux universitaires de Besançon ou de Dijon entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2009 ont été étudiés. L’indicateur de pollution atmosphérique retenu est le NO2, polluant principalement lié à la circulation routière et au chauffage domestique, sources majeures de la zone d’étude. L’exposition au NO2 a été modélisée au domicile de la mère, dans un rayon de 50 mètres autour de l’habitation et pour différentes périodes de la grossesse. Le trouble de la croissance foetale a été caractérisé par le retard de croissance intra-utérin, défini par un arrêt ou un ralentissement de la croissance foetale constaté lors de mesures prénatales prises à deux ou trois semaines d'intervalle.

Au final, 249 grossesses multiples ont été incluses dans l'étude, ayant donné naissance à 506 nouveau-nés ; huit grossesses étaient triples. Les mères étaient en moyenne exposées pendant la durée de la grossesse à une concentration de NO2 dans l’air extérieur de 24,3 μg/m3, cette valeur variait de 10 à 46,7 μg/m3. La valeur limite annuelle moyenne pour la protection de la santé humaine est fixée par la législation à 40 μg/m3. Les chercheurs ont observé que, pour une augmentation de 10 μg/m3 de cette concentration moyenne sur la durée de la grossesse, le risque de retard de croissance intra-utérin augmentait de 50%.

Ces résultats sont en faveur d'une association entre l’exposition au NO2 et la survenue d’un trouble de la croissance foetale lors de grossesses multiples même dans des villes peu polluées, présentant un niveau d’exposition au NO2 essentiellement inférieur au seuil fixé par la législation européenne.

Cette étude, promue et pilotée par le CHU de Besançon, a été conduite en collaboration avec le CHU de Dijon, les unités mixtes de recherche CNRS-université de Franche-Comté Chrono-environnement et ThéMA, le centre scientifique et technique du Bâtiment, l’association de surveillance de la qualité de l’air ATMO-BFC, et la ville de Besançon et le Grand Dijon. Elle a été financée par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), et a fait l’objet d’une récente publication dans la prestigieuse revue « Environment International ».

Mariet AS, Mauny F, Pujol S, Thiriez G, Sagot P, Riethmuller D, Boilleaut M, Defrance J, Houot H, Parmentier AL, Vasseur-Barba M, Benzenine E, Quantin C, Bernard N. Multiple pregnancies and air pollution in moderately polluted cities: is there an association between air pollution and fetal growth?. Env Int, 2018 Vol 121, Part 1, Dec:890-897. doi.org/10.1016/j.envint.2018.10.015

A lire aussi :

Le CHU déclenche le Plan blanc
Actu générale

Octobre 2020

Le CHU déclenche le Plan blanc

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients COVID accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de...

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux
Actu générale

Octobre 2020

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux

Afin de renforcer la sécurité de tous et améliorer les conditions d’attente des proches des patients pris en charge, l’accueil des urgences du CHU va être entièrement modifié.

En savoir plus

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter
Actu générale

Octobre 2020

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque grand public est obligatoire dans les lieux publics et les lieux clos en complément de l’application des gestes barrières.
 

En savoir plus

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision
Actu générale

Septembre 2020

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision

A l’aube d’Octobre Rose, campagne nationale de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le pôle imagerie du CHU de Besançon vient de mettre en service son tout nouveau mammographe 3D dernière génération : un confort...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre
Actu générale

Septembre 2020

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre

A l’occasion de la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), le Centre de référence de la MIN et les équipes de la maternité du CHU de Besançon organisent une journée de sensibilisation...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose
Actu générale - Recherche

Août 2020

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose

Après une blessure, l’organisme met en place une réponse inflammatoire afin de se protéger contre de potentiels intrus comme les virus ou les bactéries. Cette réaction inflammatoire met en jeu des cellules immunitaires tel...

En savoir plus