Logo

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

COVID-19 : Une évolution technologique du scanner permet de mieux comprendre l’atteinte pulmonaire

Juillet 2020

Une nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon montre que la vascularisation sanguine pulmonaire peut être diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles.

De nombreuses études ont validé l’intérêt du scanner thoracique dans le diagnostic des atteintes pulmonaires dues au SARS-CoV-2. Cependant, pour des patients nécessitant une assistance respiratoire, cet examen peut donner une image - faussement rassurante - de poumons peu atteints.

Pour ces patients présentant des signes de pneumopathie sévère, l’équipe des Pr Sébastien Aubry et Pr Eric Delabrousse avait alors choisi de remplacer le scanner thoracique par un angioscanner pulmonaire : un scanner avec injection de produit de contraste dans les artères pulmonaires. Cet examen permet de détecter d’éventuelles occlusions des artères pulmonaires. Les résultats, qui avaient permis d’établir un lien entre des occlusions de artères pulmonaires et COVID-19, incitaient à procéder à une recherche de caillots dans les artères pulmonaires par angioscanner thoracique en présence de signes cliniques de gravité.

Un article de cette même équipe publié dans la revue Quantitative Imaging in Medicine and Surgery (QIMS) vient confirmer ces résultats et apporter un éclairage supplémentaire. L’originalité des travaux réside ici dans l’utilisation d’une innovation technologique récente du scanner pour analyser les poumons des patients atteints de COVID-19 : l’acquisition en double énergie, technologie qui permet de caractériser avec une grande précision la répartition du produit de contraste dans les poumons.

Cette nouvelle publication du pôle imagerie du CHU de Besançon confirme la prévalence élevée de patients présentant des caillots obstruant les artères pulmonaires. Et surtout, elle montre que la vascularisation des poumons des patients atteints du COVID-19 est très hétérogène et qu’il existe des zones où la vascularisation sanguine est diminuée sans que des caillots ne soient pourtant visibles. Ceci pourrait être expliqué par des troubles de la microvascularisation pulmonaire dus au COVID-19.

Photo, de gauche à droite : Dr Julien Behr, Pr Sébastien Aubry, Andreas Busse-Coté, Dr Paul Calame, Pr Eric Delabrousse, Dr Franck Grillet.

COVID-19 pneumonia: microvascular disease revealed on pulmonary dual-energy computed tomography angiography – Quant Imaging Med Surg 2020

A lire aussi :

Le CHU déclenche le Plan blanc
Actu générale

Octobre 2020

Le CHU déclenche le Plan blanc

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients COVID accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de...

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux
Actu générale

Octobre 2020

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux

Afin de renforcer la sécurité de tous et améliorer les conditions d’attente des proches des patients pris en charge, l’accueil des urgences du CHU va être entièrement modifié.

En savoir plus

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter
Actu générale

Octobre 2020

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque grand public est obligatoire dans les lieux publics et les lieux clos en complément de l’application des gestes barrières.
 

En savoir plus

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision
Actu générale

Septembre 2020

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision

A l’aube d’Octobre Rose, campagne nationale de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le pôle imagerie du CHU de Besançon vient de mettre en service son tout nouveau mammographe 3D dernière génération : un confort...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre
Actu générale

Septembre 2020

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre

A l’occasion de la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), le Centre de référence de la MIN et les équipes de la maternité du CHU de Besançon organisent une journée de sensibilisation...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose
Actu générale - Recherche

Août 2020

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose

Après une blessure, l’organisme met en place une réponse inflammatoire afin de se protéger contre de potentiels intrus comme les virus ou les bactéries. Cette réaction inflammatoire met en jeu des cellules immunitaires tel...

En savoir plus