Logo

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Covid-19 : à partir de quand les personnes infectées sont-elles contagieuses ?

Avril 2020

Le CHU de Besançon participe à l’étude CoV-CONTACT initiée par l’Inserm et promue par l’AP-HP. Cette étude nationale multicentrique est menée afin de mieux comprendre la transmission interhumaine du coronavirus responsable du Covid-19.

Elle consiste en un suivi des sujets « contacts » n’ayant pas appliqué les mesures barrières (parmi lesquels les professionnels de santé), et ayant eu un contact rapproché sans mesure de protection (sans masque) avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 10 derniers jours. Son objectif principal est d’estimer le délai d'excrétion du virus au niveau nasopharyngé depuis le jour du premier contact à risque modéré/élevé et jusqu'à 14 jours après le dernier contact à risque modéré/élevé. En clair quel est le délai à partir duquel des particules virales sont retrouvées au niveau de la sphère ORL ? L’étude permettra de recueillir des informations précieuses pour estimer à partir de quand une personne infectée est contagieuse.

Les autres objectifs de l’étude sont :

- d’estimer le délai d’apparition de symptômes évocateurs d'une infection par le SARS-CoV-2 ;
- d’identifier les facteurs, y compris génétiques, liés au porteur du virus, tant en ce qui concerne le délai d’excrétion nasopharyngée du virus que le délai d'apparition de symptômes évocateurs de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets contacts présentant un symptôme évocateur de l’infection ;
- d’estimer la proportion de sujets qui développent une réponse immunitaire au virus (recherche d’anticorps par sérologie coronavirus SARS-CoV-2).

Pour cela les participants se verront faire des prises de sang pour la recherche d’anticorps dirigés contre le coronavirus, ils seront invités à surveiller leurs symptômes pendant les semaines suivant le contact et pourront faire l’objet de prélèvements nasopharyngés (sans obligation) selon le calendrier suivant (cliquer sur le visuel pour visualiser en grand format) :

Cette étude doit inclure au total 300 sujets. Au CHU de Besançon, les investigateurs - le Pr Catherine Chirouze et le Dr Kevin Bouiller - visent l’inclusion de 10 à 20 patients. Cette étude est conduite en collaboration avec le laboratoire de virologie et le centre d’investigation clinique Inserm CIC 1431 du CHU.

Pour participer à cette étude, adressez un mail à :
kbouiller[at]chu-besancon[dot]fr et maxime.desmarets@univ-fcomte.fr

A lire aussi :

Le CHU déclenche le Plan blanc
Actu générale

Octobre 2020

Le CHU déclenche le Plan blanc

Compte tenu de l’aggravation significative de la situation sanitaire en Bourgogne Franche- Comté, et bien que le nombre de patients COVID accueillis au CHU de Besançon reste pour l’heure modéré, il a été décidé de...

En savoir plus

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?
Actu générale - Recherche

Octobre 2020

Quelle est la part de la population infectée par le coronavirus en Bourgogne Franche-Comté ?

Depuis décembre 2019, le SARS-CoV-2 sévit mais le nombre de personnes ayant été touchées à l’échelle de notre région, reste largement méconnu. Le CHU de Besançon met en place une étude estimant la séroprévalence,...

En savoir plus

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux
Actu générale

Octobre 2020

Sécurisation de l’accueil des urgences : modifications d’accès pendant les travaux

Afin de renforcer la sécurité de tous et améliorer les conditions d’attente des proches des patients pris en charge, l’accueil des urgences du CHU va être entièrement modifié.

En savoir plus

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter
Actu générale

Octobre 2020

Votre venue au CHU - Les consignes à respecter

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque grand public est obligatoire dans les lieux publics et les lieux clos en complément de l’application des gestes barrières.
 

En savoir plus

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision
Actu générale

Septembre 2020

Mieux diagnostiquer le cancer du sein : un mammographe 3D haute précision

A l’aube d’Octobre Rose, campagne nationale de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, le pôle imagerie du CHU de Besançon vient de mettre en service son tout nouveau mammographe 3D dernière génération : un confort...

En savoir plus

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Cancers HPV : une nouvelle stratégie d’immunothérapie évaluée au CHU de Besançon

Les cancers liés aux papillomavirus humains (HPV) touchent chez les hommes et les femmes, les sphères digestives et gynécologiques (col de l’utérus, vulve, vagin, anus) ainsi que les voies aérodigestives supérieures...

En savoir plus

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre
Actu générale

Septembre 2020

Prévenir la mort inattendue du nourrisson : journée de sensibilisation le 16 septembre

A l’occasion de la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson (MIN), le Centre de référence de la MIN et les équipes de la maternité du CHU de Besançon organisent une journée de sensibilisation...

En savoir plus

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen
Actu générale - Recherche

Septembre 2020

Profession chercheur : RDV avec le Pr Haffen

Profession chercheur, c’est une toute nouvelle mini-série vidéo du CHU de Besançon qui dévoile en moins de 3 minutes un projet de recherche.

En savoir plus

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental
Actu générale - Recherche

Août 2020

Odon Device™ : Vers une nouvelle expérience de l’accouchement instrumental

Odon Device est un nouveau dispositif d’accouchement qui pourrait permettre de limiter le recours à la césarienne. L’Organisation Mondiale de la Santé soutient son développement à travers son programme de recherche...

En savoir plus

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose
Actu générale - Recherche

Août 2020

FIBROLUTION - Cibler la reprogrammation des macrophages pour résoudre la fibrose

Après une blessure, l’organisme met en place une réponse inflammatoire afin de se protéger contre de potentiels intrus comme les virus ou les bactéries. Cette réaction inflammatoire met en jeu des cellules immunitaires tel...

En savoir plus