Logo

Securite transfusionnelle

SmarTTransfuser : Dispositif "intelligent" de contrôle ultime avant une transfusion sanguine

Objectif : Le projet SmarTTransfuser, porté par le CHU de Besançon, en partenariat avec L’institut FEMTO-ST et l’EFS- BFC concerne un dispositif innovant pour l'analyse de la compatibilité poche / receveur qui doit être effectuée de manière ultime au lit du patient avant la réalisation d'une transfusion sanguine.

Le concept envisagé est une véritable rupture technologique avec l'existant car il intègre une biopuce sur la tubulure de transfusion connectant le patient à la poche de sang. Ce système permettra la réalisation du test sans risque d'exposition au sang pour le personnel soignant et une lecture objective de la compatibilité, écartant le risque d'une interprétation erronée.

Montant : Source(s) et année de financement principal : EFS national (2007), Appel à projet Recherche Clinique Translationnelle - INSERM/DGOS (2008), OSEO/Maturation de projets innovants (2011)

Porteurs du Projet : Lionel Pazart, Bruno Wacogne
Partenaires du projet : CHRU de Besançon, FEMTO-ST, EFS-BFC

 

ABORDAGE : Optical detection of red blood cells captured on biochips for RH1 compatibility control at the patient’s bedside

Objectif : Les antigènes rhésus sont très immunogènes et peuvent conduire à une incompatibilité Rhésus (RH1, également connu sous le nom d'antigène D). L'incompatibilité Rhésus résulte de 2 mécanismes principaux. Le premier est celui où une femme RH-1 enceinte est exposée à des globules rouges RH1 issu de son fœtus. Dans ce cas, l'incompatibilité Rh conduit à une anémie (légère à sévère) ou finalement à la mort du fœtus in utero. Le second résulte d’une transfusion RH1 incompatible.

En France, un test de compatibilité ABO au chevet du patient est effectué pour chaque poche de concentré de globules rouges transfusée, mais la compatibilité RH1 n'est pas vérifiée.

Au cours du projet SmarTTransfuser, nous avons développé des biopuces et un dispositif optique pour réaliser un test automatique de compatibilité ABO au chevet du patient. Sur la base de SmarTTransfuser, ABORDAGE a permis de développer une biopuce permettant de capturer spécifiquement les globules rouges selon la présence de l'antigène RH1 à leur surface, dans un dispositif automatisé adaptable au lit du patient.

Le projet ABORDAGE, porté par le Centre d’Investigation Clinique du CHU de Besançon a été mené en partenariat avec l’Institut FEMTO-ST et l’Etablissement français du Sang Bourgogne Franche-Comté.

Montant : Source(s) et année de financement principal : Appel à projet interne au CHU de Besançon (2013, 60 000 €)

Porteurs du Projet : Lionel Pazart, Bruno Wacogne
Partenaires du projet : CHU de Besançon, FEMTO-ST, EFS-BFC

  

X-ult : Immobilisation d’antiglobulines humaines sur biopuces et capacité de capture de globules rouges sensibilisés : vers une adaptation du crossmatch embarqué pour le contrôle ultime au lit du patient.

Objectif : Dans le prolongement des projets SmarTTransfuser et ABORDAGE (compatibilité ABO et rhésus RH1), l’objectif du projet X-ult est de mettre au point des biopuces permettant la capture de globules rouges sensibilisés par des anti globulines irrégulières. A plus long terme, il s’agira de renforcer la sécurité transfusionnelle en développant un dispositif automatisé, autonome, mobile, et simple d’utilisation pour la réalisation du crossmatch. X-ult en est la première étape et exploitera les résultats de recherche obtenus sur l’automatisation du test ABO et de la compatibilité RH1, au moyen d’une biopuce permettant l’immunocapture des globules rouges sur puce d’or greffée avec des anticorps spécifiques. La principale avancée attendue à l’issue de ce projet est une possibilité technique de réaliser un crossmatch simplifié qui pourrait être réalisé au lit du patient et de disposer ainsi d'un test de contrôle ultime complet de compatibilité transfusionnelle afin de viser un marché international.

Ce projet est porté par l’Etablissement Français du Sang Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec le Centre d’investigation clinique du CHU de Besançon et l’Institut FEMTO-ST.

Montant : Source(s) et année de financement principal : Appel à projet EFS national (2014, 129 000 €)

Porteur du Projet : Dr. Pascal Morel
Partenaires du projet : EFS-BFC, CHU de Besançon, FEMTO-ST

 

 

contact : Dr. Karine Charrière

 

Retour

Le CIC-1431 est certifié ISO 9001:2015 pour l'ensemble de ses activités.

CONTACTS

Coordonnateur:
Pr Emmanuel Haffen

Secrétariat:
Tel: 03 81 21 89 97
Fax: 03 81 21 85 22

CHU de Besançon
2, place Saint Jacques
25030 Besançon Cedex